Météo pourrie: des consommateurs attaquent en justice les vendeurs de cabriolet

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

goracentre

Les propriétaires de cabriolet en ont assez. Par l’intermédiaire d’une association de consommateurs, “UFC que Saisir” les automobilistes qui ont acheté une décapotable vont attaquer les concessionnaires. Roger, conducteur d’une Peugeot 308 CC : « le vendeur m’a dit avec une voiture comme ça vous avez un aspirateur à nanas dès que vous avez replié la capote ».

IMG_7747

Le problème pour Roger qui habite Romorantin (Loir-et-Cher), c’est qu’il ne peut jamais conduire sa voiture en mode décapotable, sans risque d’être noyé dans l’habitacle tant il pleut sur sa région. Des habitants de l’Essonne qui ont eux aussi choisi des cabriolets sont victimes du même problème.

« On ne nous avait pas prévenu que la voiture qui vaut quand même 28 000 euros n’était utilisable en mode été qu’entre le 13 et le 14 août. Le seul jour où le soleil brille sur nos régions”. Les plaignants demandent aux concessionnaires le remboursement de la différence de prix entre le modèle berline et le cabriolet. Patrick qui conduit un coupé WW se révolte : « c’est comme l’affaire du dispositif anti-pollution sur les WW.  Ca marche pour les essais mais jamais dans la vraie vie. Au garage, le vendeur vous fait la démonstration de la capote qui se plie et s’intègre dans le coffre, mais essayez de le faire une fois dehors, c’est impossible, vous prenez des trombes d’eau.” L’avocat de “l’UFC que Saisir”, maître Plaideur ajoute, “c’est une publicité mensongère».

L’avocat de “l’UFC que Saisir” compte demander l’interdiction de vente des cabriolets en France, en dehors des régions PACA et Corse. Du côté des constructeurs, on envisage de couper la poire en deux en installant un système de parapluie intégré à l’habitacle, une fois la capote ouverte.

Le Goracentre

gora

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail