Tigy: Stéphane Le Foll droit dans ses bottes au pays des asperges 

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Après François Hollande à Romorantin, Manuel Valls à Montargis, c’est au tour de Stéphane Le Foll de chausser les bottes pour venir arpenter les zones sinistrées du Loiret. Le ministre de l’Agriculture s’est rendu chez Fabien Venon, à Tigy, qui exploite 200 ha en céréales et en légumes (salsifis, carottes, betteraves, etc.).

Stéphane Le Foll avec le préfet Nacer Meddah, le député Claude de Ganay, Fabien Venon, l'agriculteur sinistré.

Stéphane Le Foll avec le préfet Nacer Meddah, le député Claude de Ganay, Fabien Venon, l’agriculteur sinistré.

L’agriculteur a encore une partie de ses terres inondées. “C’est la catastrophe. Je risque de perdre plus de la moitié de mon chiffre d’affaires”, a-t-il expliqué au ministre en lui montrant un album photo avec les images de ses champs ravagés par l’eau.

Le ministre constate les dégâts.

Le ministre constate les dégâts.


“Ça va coûter de l’argent”

“Nous allons vous aider”, lui a dit le ministre. “C’est à l’Etat et à la solidarité nationale de répondre aux besoins, et c’est ce que l’on fera”. Le coût global des dégâts “ne sera pas connu avant six ou sept mois”. Mais une première évaluation provisoire devrait être disponible d’ici une dizaine de jours, ce qui permettra de mobiliser très vite les moyens nécessaires, a-t-il assuré. Autour du ministre, les représentants du monde agricole et les élus ont plaidé la cause de agriculteurs de la région. 

Stéphane Le Foll à Tigy avec Xavier Beulin, François Bonneau.

Stéphane Le Foll à Tigy avec Xavier Beulin, François Bonneau.

Le président de la FNSEA Xavier Beulin, qui est lui aussi agriculteur à quelques dizaines de km au nord, a plaidé pour un “plan d’envergure pour l’agriculture face aux handicaps économiques et aux aléas climatiques”.

Parmi les mesures envisagées, le ministre a cité des exonérations ou des reports de cotisations sociales, des exonérations fiscales, la réactivation du fonds d’allègement des charges (FAC)… “Cela va coûter de l’argent, mais il est normal d’être là à vos côtés”.

Selon Stéphane Le Foll, une dizaine de départements ont été impactés par les inondations. En région Centre-Val de Loire, les plus touchés ont été le Loiret et le Loir-et-Cher.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Et on va continuer la spirale infernale, des “aides massives”, et des soit-disant “reports de cotisations”.
    Elle a bon dos la solidarité. Le problème c’est qu’elle va toujours dans le même sens. Ici une agriculture subventionnée, au mépris des règles européennes.
    Combien d’agriculteurs “sinistrés” ont accepter de payer des primes d’assurances conséquentes contre les aléas climatiques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail