Sabine Weiss, une vie derrière l’objectif

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Une exposition à ne pas manquer, au château de Tours.

delatouche Sabine Weiss

Sabine Weiss cl Patrice Delatouche

Inaugurée ce vendredi soir en présence de l’artiste, cette exposition, organisée par le musée du Jeu de Paume (Paris), en collaboration avec la ville de Tours, offre à la célèbre photographe la  possibilité de montrer une première rétrospective de son œuvre immense.  La collaboration étroite entre Laure Augustins, la cheville ouvrière et assistante de Sabine, avec Virginie Chardin, Commissaire de l’exposition, ont permis d’ouvrir une partie des archives dont Sabine Weiss avait, jusqu’à ce jour, refusé l’accès.

Les huit salles du château de Tours, réparties sur deux étages, permettent ainsi au public de découvrir plus de cent trente photographies dont certaines inédites, accompagnées de plus de quatre  vingt objets.

L’exposition est répartie par thèmes, retraçant le parcours de Sabine Weiss, “De Genève à Paris” depuis son apprentissage jusqu’à son entrée à l’agence Rapho et sa rencontre avec Hugh Weiss, qu’elle épouse en 1950. Elle photographie notamment de nombreuses scènes de la vie parisienne, entre les portes de Saint Cloud et d’Auteuil. Dès 1952, elle est reconnue comme faisant partie de l’école humaniste française et ses nombreux voyages aux Etats Unis lui permettent  d’être reconnue par le MoMa ou l’Art  Institute of Chicago.

De nombreux portraits d’enfants, miroirs de l’âme humaine, lui permettront de se démarquer des ses confrères comme Willy Ronis ou Robert Doisneau. Elle s’adapte ensuite à l’évolution de la presse et collabore à de nombreux magazines de mode avant de s’attacher aux portraits d’artistes tels que Joan Miro, Georges Braque ou Niki de Saint Phalle. Une importante série de portraits est ainsi montrée dans l’une des vastes salles de l’exposition tourangelle.

delatouche_DSC5144
Aujourd’hui, Sabine Weiss a posé ses appareils et se retourne vers son passé, ressentant l’urgence de préserver et de montrer l’impressionnante diversité des négatifs accumulés au fil  de sa longue carrière. Cette exposition se plait à entrouvrir la porte de ce trésor photographique.

Une magnifique publication  des Editions de la Martinière/Jeu de Paume (192 pages) prolonge l’exposition, disponible au prix de 35€

MD (Photos Patrice Delatouche)

Exposition Sabine Weiss
Chateau de Tours 25, avenue André Malraux – 37000 Tours
du 18 juin au 30 octobre 2016
du mardi au dimanche de 14h à 18h Fermeture le lundi
Entrée : 3€
Tel. : 02 47 70 88 46

http://www.jeudepaume.org/?page=article&idArt=2507
http://www.jeudepaume.org/pdf/DP_SabineWeiss.pdf
http://www.culture.fr/Actualites/Portrait-Dossier/Sabine-Weiss-une-photographe-humaniste

 

IMG_2073

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail