Volte–face du gouvernement : la manif aura bien lieu

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

 Après avoir fait savoir en début de matinée que la manifestation prévue ce jeudi 23 juin  contre la loi Travail était interdite, le gouvernement a fait volte-face et l’a autorisée à la mi-journée. Les syndicats l’ont annoncé à l’issue de discussions qualifiées de « serrées » avec le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. La manifestation comportera bien un défilé mais sur un parcours réduit de 1,6km « proposé par le ministre de l’Intérieur » entre la place de la Bastille et les quais de la Seine.

 cazeneuve

Cependant, lors d’une déclaration devant la presse, place Beauveau, rappelant   « les violences absolument inacceptables »  survenues lors des défilés précédents, Bernard Caseneuve  a souligné  que « la reproduction d’une manifestation de même nature n’était pas envisageable. J’appelle dans ce contexte les organisateurs à la responsabilité, aucun débordement, aucune violence ne sera toléré », a-t-il ajouté.

Philippe Martinez le secrétaire général de la CGT à Saran jeudi.

Philippe Martinez le secrétaire général de la CGT.

Pour les secrétaires généraux de la CGT, Philippe Martinez, et de FO, Jean-Claude Mailly  cette autorisation est « une victoire  pour les syndicats et la démocratie ».

 L’interdiction avait été  très mal perçue par  de nombreux élus. « Je considère, et je pèse vraiment mes mots, que c’est une faute historique » avait déclaré  le député PS de la Nièvre, Christian Paul, chef de file des « frondeurs » opposés à la politique sociale du gouvernement. Les  parlementaires communistes avaient  dénoncé « un terrible aveu de faiblesse » et demandé la suspension du débat parlementaire sur la loi Travail. L’interdiction saluée par l’ancien Premier ministre, François Fillon avait été jugée « pas raisonnable » par Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen y avait vu« une atteinte grave à la démocratie »

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail