Jazz à l’Evéché perturbé par le Brexit ?

Serait-ce un avant gout de l’éloignement britannique ? Le Shaï Maestro Trio, attendu ce vendredi soir au festival de jazz d’Orléans, était  parti ce matin à 8 heures de Londres, en Eurostar pour finalement débarquer à Orléans sur le coup des 22 heures, chamboulant le programme de la soirée du jardin de l’Evéché.

Majnun Trio
Majnun

Mais à tout malheur est bon, puisque Stéphane Kochoyan, le programmateur du festival, a eu la généreuse idée d’offrir au Majnun Trio (Majnun chant/guitare, David Sevestre saxophone, Adrien Chennebault batterie) la grande scène, trio complété pour faire bonne mesure par la bassiste Orielo, par Simon Couratier à la flute et au saxo et par un choriste, dans une sympathique fraternité musicale. 
Et Majnun, le “fou errant” comme il plait à se définir, n’a pas raté l’occasion pour donner l’amplitude qui convient à sa musique festive, redonnant les couleurs de l’Afrique à un jazz qui  mit le public debout pour danser !

A l’écoute du jazz:                                                                                                             Est-ce l’effet déplorable d’une gratuité démagogique ? Certes, le jazz est une musique festive qui contrairement au classique ne s’écoute pas religieusement, mais le brouha-ha incessant des conversations dans le jardin de l’Evéché quand ce ne sont pas les cris des enfants* que des parents conduisent là comme au parc de jeux, manifestent un irrespect des artistes, particulièrement pénible ce soir, pour apprécier le magnifique jeu du pianiste. Keith Jarret, en son temps se serait levé et serait déjà parti !
*Ajoutons qu’il est particulièrement irresponsable de laisser jouer des enfants en bas age, devant la scène comme dans un bac à sable, au pied des caissons de basses…

Shaï Maestro Trio

Et puis ce fut la belle découverte de ce Shaï Maestro Trio, tant attendu, trois musiciens en parfaite symbiose dans le bonheur de produire une musique qui ravit le public. Avec ce pianiste, “il maestro”, à l’étrange posture devant son piano, toujours un peu tourné vers la scène, comme s’il voulait se détacher de son instrument, dodelinant et virevoltant sur son clavier avec une virtuosité bluffante de facilité, dans une subtile harmonie avec la basse et la batterie. L’ensemble produit une musique élégante toute en nuances, presque simple, qui développe petit à petit sa richesse expressive comme si partant d’un petit jardin d’agrément on découvrait soudain l’immensité d’un paysage aux mille couleurs.

Le Shaï Maestro Trio, c’est le charme d’un trio à la gentillesse modeste, presque surpris d’être ovationné comme il le mérite, dont la musique est à leur image, empreinte d’une grande sincérité.

GP

Jazz à l’Evéché du 22 au 25 juin

Jardin de l’Evéché rue Robert de Courtenay 45000 Orléans

Gratuit

Le programme: http://www.orleans-agglo.fr/1023/programme.htm

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail