Marseille : les dessous du Panier

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

euro regard> Christian Bidault

bidaultMarseille théâtre du prochain sommet franco-allemand, jeudi. Marseille, ville fantasque, métissée, attachante, lumineuse, qui juste avant l’Euro faisait un peu la gueule au foot. Que voulez-vous, avec la saison calamiteuse de l’Olympique de Marseille, la cité phocéenne avait la tête à autre chose. Et les  pieds ailleurs. Depuis, à l’orée de l’Euro il y a eu ces vilaines batailles rangées entre hooligans stupides (pléonasme) russes et anglais. La sale face de l’Euro…Pourtant Marseille s’était fait  belle juste avant l’ouverture. Jusque sur le Vieux port justement, qui avait fait peau et pavé neufs. Visite.

IMG_6377

Le Café de la Marine, un monument

IMG_6190Depuis le théâtre de la Criée, ces travaux d’aménagement en forme de pavement du Vieux port se continuent sous la terrasse du Café de la Marine et au-delà jusqu’à la Canebière. Un monument que ce café de la Marine, (en hommage à la partie de carte de Pagnol) qui fend la cœur des cinéphiles, encore dans son jus,  où l’accueil des jeunes patrons est chaleureux. Il vaut mieux y déguster un apéritif anisé plutôt que dans d’autres bistrots du Vieux port à l’abord « Parisien », froid et grinçant comme à la Samaritaine, pourtant lui aussi un haut lieu d’un des ports les plus célèbres au monde.

Nul doute qu’il sera envahi ce Vieux port jeudi vers 23h après que Français et Allemand auront fini d’en découdre balle au pied au Stade Vélodrome, à une poignée de stations de métro de là. Il a fallu quatre ans de travaux pour ripoliner la vieille enceinte du Vélodrome, déjà refaite en 1997 avant la Coupe du Monde. Tout autour c’est un nouveau quartier d’affaires un peu froid qui se termine.

La République joliment rénovée

Le quartier du Panier

Le quartier du Panier

Retour en coeur de ville. Une fois sorti du Vieux port, derrière les immeubles Pouillon, le quartier du Panier est un incontournable à Marseille. Tout autant que la Canebière, la bouillabaisse et maintenant le Mucem. Justement au nord du Mucem se décline, au pied, non pas de la bonne Mère, mais de la cathédrale de la Major, la nouvelle Joliette, au cœur du projet Euro Méditerranée.

Une belle artère rénovée de fond en comble avec des superbes immeubles haussmanniens, tangente le Panier à l’est et remonte jusqu’à la place de la Joliette.  La rue de la République, autrefois quartier populaire, façades et intérieurs repris de belle manière dont les balcons sont parfois soutenus par des cariatides, est devenue « bobo ». Mais les appartements dont les prix ont allègrement grimpé ont du mal à se vendre. 

Une belle rue haussmannienne réhabilitée la rue de la République.

Une belle rue haussmannienne réhabilitée la rue de la République.

Une fois laissé sur sa droite l’immeuble du FRAC (Fonds régional d’art contemporain), une sorte de gruyère accroché aux immeubles voisins sans âme, une sculpture contemporaine et hélicoïdale couleur rouille marque l’entrée des docks réhabilités. Un bâtiment ocre où il faut pénétrer pour apprécier une réhabilitation de friche habile et élégante. S’y succèdent 80 restaurants et boutiques branchées, des créateurs tendances, les anciens docks devenus « Docks village Marseille » abritent aussi des entreprises et des services qui emploient au total 3 500 personnes. 

Vers le Maghreb et la Corse

En fait, c’est tout le cœur de Marseille qui s’est déplacé vers le nord. Comme dans le temps. L’opération gigantesque de réhabilitation de cette ZAC (22 hectares, 300 000 m2 construits dont 120 000 m2 de bureaux et 1 659 logements) toujours en cours, se poursuit vers le grand port maritime d’où partent les ferry vers le Maghreb et la Corse.  Les consommateurs forcenés trouvent leur compte au centre commercial « les terrasse du port » qui ont surtout pour vertu d’offrir un belvédère unique sur la Méditerranée. La salle de musiques actuelles, le Silo joue les guetteuse  sur l’autoroute urbaine, désormais enterrée qui a permis l’émergence de ces nouveaux quartiers, une sorte de triangle dont le sommet est place de la Joliette, et la base, le Vieux port.

Les docks revisités

Des anciens docks transformés en galerie marchande.

Des anciens docks transformés en galerie marchande.

Au retour vers le Mucem, le nouveau quartier Les voutes, né lui aussi sur des docks revisités, abrite de belles halles alimentaires avec écaillers, volaillers, crémiers… et un site qui accueille des évènements festifs. Sous la cathédrale de la Major, les Voutes sont un des pôles culturels du nouveau quartier avec le musée Regard de Provence, la villa Méditerranée, le fort Saint-Jean et le Mucem. C’est au-delà du Panier, dans le quartier de la Belle-de-Mai, qu’a été construit le Centre de conservation et de ressources (CCR) du Mucem, selon les plans de l’architecte Corinne Vezzoni. Un ensemble de 13 000 m2 que jouxte l’immense ensemble de la Friche de la Belle-de-Mai, anciennes manufactures de tabac de la Seita.

Le MUCEM, projet totem

Les projets culturels marseillais ont été inscrits dans d’Euroméditerranée, ce gigantesque projet urbain qui redessine depuis bientôt vingt ans les 480 hectares du coeur de la ville. Le MuCEM  en est le projet totem. Ouvert (avec quelques mois de retard) en 2013, année où Marseille fut capitale européenne de la culture, le MUCEM (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) est le phare qui marque l’entrée du Vieux port de Marseille. Étroitement jumelé avec le Fort Saint-Jean merveilleusement rénové, en dépit de leur siècles d’écart, le MuCEM est l’œuvre magique en ce décor portuaire, de Rudy Ricciotti, l’enfant terrible de l’architecture française. C’est un grand rectangle sombre habillé de résille au pied duquel les minots font des périlleuses cabrioles dans les bassins qui l’entourent.

Une exposition Picasso jusqu’en août

La vocation ce musée hors norme est la conservation, l’étude, la présentation et la médiation d’un patrimoine anthropologique relatif à l’aire européenne et méditerranéenne.

Outre l’exposition permanente sur les trésors des civilisations de notre Méditerranée, le Mucem accueille Picasso (jusqu’au 29 aout) pour une grande exposition de 270 œuvres qui montre combien il s’est inspiré des arts et traditions populaires. Des prêts exceptionnels dont celles du Musée Picasso Paris viennent enrichir les collections du MUCEM déjà bien fournies.

Tout un symbole, à deux pas du Mucem, les paquebots ventrus s’apprêtent à appareiller pour le Maghreb, la Corse et d’autres rivage de la Méditerranée. Encore une raison d’explorer d’autres quartiers que le centre ancien et la Canebière, d’aller savourer les dessous du Panier.

Ch.Bidault

Bonnes adresses

Delphine, la patronne des Galinettes.

Delphine, la patronne des Galinettes.

Restaurant chez Madie, les Galinettes, 138 quai du Port, 13002, Marseille. Tel 04 91 90 40 87. restaurant@madielesgalinette.com

Delphine tient cette maison réputée sur le port en allant vers le MUCEM. Avec vue de la terrasse sur Notre-Dame de la Garde. Et pourtant sa spécialité c’est la viande et l’agneau, papa est boucher. Cuisine provençale délicieuse, Côté mer, palourdes au thym, pâtes aux clovisses, daube provençale.

Une Table au sud. 2 Quai du Port, 13 002 Marseille,. Une étoile au Michelin. Tel 04 91 90 63 53. Cuisine méditerranéenne gastronomique inventive dans une salle sobre et moderne. La vue sur le Vieux port est somptueuse.

Un hôtel:

L’AC Hôtel Marseille Vélodrome, 4 allée Marcel Leclerc, 13008, Marseille. 04 65 65 65 00.
Si vous souhaitez dormir pratiquement dans le Stade Vélodrome, l’AC by Marriott Marseille Vélodrome, dernier hôtel 4 étoiles à Marseille.  Décor contemporain et facilité d’accès (bus, métro, parking privé) pour rejoindre le centre historique et le vieux port, ou les plages et les calanques. Juste à côté du stade Vélodrome entièrement rénové et du parc des congrès et d’expositions du Parc Chanot, L’adresse nouvelle futé pour un séjour de travail ou de loisirs. L’hôtel dispose de 126 chambres, d’un restaurant. Chambre à partir de 88€.

L’hôtel Sofitel Vieux port. 5 étoiles. Si vous cassez votre tire-lire, chambres à 175€ mais une vue extraordinaire, à couper le souffle, sur le Vieux port, le Fort Saint-Jean,le MUCEM. 36 Boulevard Charles Livon, 13007 Marseille. Téléphone :04 91 15 59 00

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail