Halte à la honte

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites
 

Tandis que les citoyens appellent à serrer les rangs pour faire front contre le terrorisme, des politiques préfèrent les joutes politiciennes à l’unité nationale. Juppé, Sarkozy, Fillon, fustigent l’impuissance du gouvernement et lui réclament sur tous les tons de passer à l’action, oublieux qu’ils sont des 12 000 postes supprimés dans les domaines de la sécurité et du renseignement du temps où ils étaient aux affaires.

estrosi

Estrosi qui ne cessait de vanter la sûreté de Nice lorsqu’il en était le maire, incrimine l’exécutif dans la responsabilité du drame de la Promenade des Anglais alors que le dispositif sécuritaire mis en place pour le feu d’artifice a été défini par le ministère de l’Intérieur en concertation avec la mairie niçoise.

Loin de nous l’idée de décerner un satisfecit à l’Elysée et à Matignon dans la gestion des situations de crise, mais ils n’agissent ni mieux ni pire face au djihadisme que les Etats Unis, la Belgique, ou la Turquie,  pour n’évoquer que ces pays dit avancés et confrontés aux mêmes difficultés.

Affligeant en vérité de prendre prétexte de la tuerie de Nice pour poursuivre des visées électoralistes.

Gédéon.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Quant à la réorganisation des services de renseignement qu’il est de bon ton – selon eux – d’appeler de ses voeux : de quoi s’agirait-il d’un point de vue très pratique ? Redéfinir la répartition des compétences et donc des dossiers, revoir la forme des équipes et leur hiérarchie, éventuellement changer de locaux : pour le dire clairement, c’est la meilleure façon de créer un flottement, le temps que les nouvelles connections se fassent, alors même que l’urgence est de concentrer les efforts sur des questions de fond. Peut-être n’ont-ils jamais pris conscience des conséquences que chacune de leurs décisions pouvait avoir sur les agents de l’Etat, lorsqu’ils étaient ministre, PM ou PR. C’est pourtant un élément considérable de l’action publique.
    Quelle irresponsabilité !

  2. Gédéon, un pseudo plutôt mal choisi, s’il s’agit du personnage biblique.
    Si c’est le canard de Benjamin Rabier qui vous inspire, je vous laisse méditer ces quelques lignes : “Gédéon est soucieux. Il trouve que tout va mal. Les animaux ne s’entendent pas. Les forts persécutent les faibles. (…) Gédéon forme le projet d’opérer, dans le monde animal, une réforme morale. (…) Gédéon, témoin affligé et indigné de la résignation de trop d’animaux, voudrait les voir enfin réagir…”.

    Il y a sur les réseaux sociaux des milliers d’appels aux meurtres, à l’auto-défense, au rejet à la mer, avec femme(s) et enfant(s), à l’armement individuel, à la haine religieuse, sociale et politique.

    La France, comme le peuple animal de Gédéon, a besoin d’un énorme sursaut moral. Les Français et tous ceux qu’ils ont accueillis sur leur sol, ne mesurent pas assez la chance d’avoir pu vivre en paix pendant 1/2 siècle.

  3. je ne vois pas pourquoi Laudes réagit au pseudo plutôt que sur le fond pour finalement ne rien dire ou presque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail