Hôpitaux publics du Loiret: un “poste d’aiguillage” créé pour les patients

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Le patient du Loiret va -enfin- être dirigé dans le bon hôpital! Un nouvel organisme vient en effet d’être créé dans le Loiret afin de coordonner les neuf établissements publics hospitaliers.  Il s’agit du Groupement Hospitalier de Territoire du Loiret, prévu par la loi du 26 janvier 2016.

hopitalDe quoi s’agit-il? Sur le territoire du Loiret, il s’agit de consolider l’offre de soins de proximité ainsi que l’accès organisé à une offre de référence et de recours. “Ce dispositif implique l’élaboration d’une stratégie de santé unique sur le territoire, partagée par les équipes médicales et paramédicales, les élus et les représentants des usagers…il s’agit de concevoir le parcours de soins du patient. Accueilli dans la structure la plus proche de son domicile, le patient voit sa prise en charge optimisée. En effet, suivant sa pathologie, son établissement d’accueil pourra l’orienter dans l’une des filières médicales du GHT afin d’assurer un diagnostic et/ou une prise en charge coordonnée. Le cas échéant, il organisera l’orientation du patient vers la structure la plus adaptée. Cette intercommunication entre les établissements de santé améliorera la fluidité et l’accessibilité aux soins de tout patient sur le territoire du Loiret.” répond le CHR d’Orléans qui pilote le dispositif.  

Au total, les neuf établissements hospitaliers du département comptent 2 600 lits dédiés à la médecine, la chirurgie et l’obstétrique, soi de suites et réadaptation et psychiatrie. Le GHT du Loiret est composé de 9 établissements : – Le centre hospitalier Pierre Dezarnaulds de Gien, – Le centre hospitalier Lour Picou de Beaugency – Le centre hospitalier Pierre Lebrun de Neuville aux Bois – Le centre hospitalier de l’agglomération montargoise d’Amilly – Le centre hospitalier de Sully sur Loire – Le centre hospitalier de Pithiviers – Le centre hospitalier Paul Cabanis de Beaune la Rolande – Le centre hospitalier régional d’Orléans – Le centre hospitalier départemental Georges Daumézon de Fleury les Aubrais 

Neuf filières ont été “identifiées”, Il s’agit de la filière gériatrique, de la filière urgences, de la périnatalité (femme-enfant), de la filière cancérologie, de la neurologie, de la filière “autres disciplines médicales”, de la chirurgie, de la prévention et de la psychiatrie. 

Ce GHT dont on pouvait imaginer sur le principe qu’il existait déjà au sein de l’ARS (Agence régional de santé) sera en fait un poste d’aiguillage. On note que sa création intervient après la crise à la la maternité de Pithiviers supprimée par décision de l’ARS et qui va “bénéficier” au CHRO mais aussi au pôle santé d’Oréliance qui ne fait pas partie du dispositif.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail