Coupe de la Ligue: Orléans sorti par Laval (0-0 et 1 t.a.b. à 4)

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Contre une équipe mayennaise moyenne, la mayonnaise orléanaise n’a pas pris. Elle est même retombée comme un soufflé en fin de partie.

IMG_9547

Les Orléanais pourtant concentrés avant les tirs au but.

L'arbitre, Romain Delpech, a logiquement sifflé une pause raffraichissement à la moitié de la première pi-temps.

L’arbitre, Romain Delpech, a logiquement sifflé une pause raffraichissement à la moitié de la première pi-temps.

Pourtant, dans l’ensemble, l’US Orléans a dominé son adversaire Lavalois lors de ce deuxième tour de la coupe de la Ligue joué à domicile. Sauf qu’un homme, le portier visiteur Maxime Hautbois est vraiment sorti du bois et du lot et qu’à lui seul -ou presque- il a fait tombé Orléans. Qu’on en juge. Accablés

par la chaleur caniculaire, les vingt-deux acteurs avaient eu du mal et on les comprend, a emballer le match. Tour à tour sur des têtes à bout portant de Gomis puis de Khaled Ayari dont c’était la première apparition, entre la 80ème et la 90 ème minute, Hautboit qui s’était illustré à plusieurs reprises en seconde                                                                                   mi-temps, avait sauvé la mise à Laval. 

Gomis a égalisé à 1-1, avec le seul tir au but Orléanais réussi.

Gomis a égalisé à 1-1, avec le seul tir au but Orléanais réussi.

Oumar Sissoko le portier malien de l’USO n’avait guère eu, pour sa part, à s’employer. Derrière, autour d’André Sami la défense des jaunes assurait l’essentiel. Devant les deux techniciens aux ailes, Ziani et Beziouen, trop intermittents, avaient quand même concocté quelques belles munitions à Gomis et Armand.  

Hautbois n’était pas pipeau

A la fin du temps réglementaire, Orléans qui avait fait preuve d’une bonne maîtrise collective comme à Brest et à Sochaux en championnat, n’avait pourtant pas réussi à percer le rideau défensif lavalois. Désormais dans ce cas de figure, pas de prolongation en coupe de la Ligue on passe directement aux tirs au but. Pourtant les Orléanais avaient répété ce scénario à l’entraînement. Mais ils ont perdu leur nerf et Hautbois lui, a montré que ses deux mi-temps n’étaient pas pipeau.

La tribune Vagner transformée en solarium mardi soir.

La tribune Vagner transformée en solarium mardi soir.

Il a tour à tour arrêté les tirs de Farid Beziouen et de Pierre Bouby, alors que les tireurs lavalois faisaient un “sans faute”. Résultat 4 tirs au but à un pour Laval qui se qualifie pour  les 16 èmes de finale. Orléans n’empochera pas les 108 000€ promis au club vainqueur et la faible affluence en raison à la fois de l’horaire (18h 30), des vacances et de la canicule, ne remplira pas plus les caisses. 

Vendredi, toujours en pleine canicule, retour du championnat de Ligue 2 avec un presque derby contre Auxerre (à 20h à la Source). 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail