“Il” y’en a t-il sur la plage orléanaise ?

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

ile charlemagne orléans

Ile Charlemagne Orléans

Inquiet quand aux risques de proliférations de comportements vestimentaires religieux « susceptibles de porter trouble à l’ordre publique » sur notre plage, j’ai, vêtu sobrement (car je ne voulais surtout pas créer de troubles) d’un chapeau de paille d’Italie, d’une chemise hawaïenne, d’un short anglais et de tongs chinoises, enfourché mon vélo. Direction LA plage.

Arrivé à l’île Charlemagne (nommée ainsi en hommage à l’empereur qui sût si bien manier le sabre et le goupillon boutant les maures par delà les Pyrénées ) j’ai déambulé, courbé en deux, prétextant l’accablante chaleur, afin de mieux pouvoir scruter les gens allongés sous les parasols et… rien, pas le moindre début d’expression d’une tentative d’attentat à la pudeur laïque et républicaine.

De même, pointant mes jumelles sur les baigneurs brassant l’eau je n’ai vu que des maillots de bain, quelques caleçons, un ‘’Marcel ‘’mais pas une seule femme de religion musulmane enfoulardée ou bukinée, pas non plus de femme de religion juive ashkénaze portant perruque… rien à signaler.

J’allais rentrer bredouille et tout à coup j’ai cru tenir mon scoop !

Là-bas, à demi caché dans les roseaux un javanais et son grand sabre, son kriss… erreur c’était un héron. De même que dire de cet homme assis en tailleur sous un saule pleureur, yeux fermés, mains ouvertes sur les genoux, en pleine méditation yogique ? Est-ce que le symbole du ying et du yang brodé sur sa serviette doit être considéré comme un comportement religieux pré-terroriste ? Et un peu plus loin ces enfants portant de grands chapeaux de feutre marron, foulard vert autour du cou qui chantent entraînés par un homme habillé d’une longue soutane noire sont –ils dangereux ? Le passage de deux gardiens de la paix en bicyclette qui les considèrent avec bienveillance me rassérène.

Je rentre donc me mettre au frais et passant devant la cathédrale je vois sortir des femmes de ce lieu religieux en remettant leurs chapeaux sur la tête. Tant pis pour l’objurgation de Paul : « Si la femme ne porte pas de voile qu’elle se fasse tondre » (Epitre aux corinthiens 11-6), mieux vaut désobéir à un ordre ‘’sacré’’ que de risquer de créer une émeute.

Tout va bien, dormez tranquilles braves Orléanais-es !

Et pourtant je m’interroge : vous qui lisez ce billet, par cette chaleur, comment êtes-vous vêtu-e-s ? De façon décente, cravate serrée, chemisier boutonné jusqu’en haut ou bien cette température un tantinet excessive ne favorise-t-elle pas des tenues légères susceptibles de générer des pensées lascives, voir des désirs inconvenants ? Ne vous laissez pas divertir par ce qui pourrait dévier votre attention du spectacle : il n’y a qu’une violence c’est celle des terroristes avec leurs produits dérivés (dont les rituels vestimentaires) et qu’un trust pharmaceutiques ait pu empoisonner des milliers d’enfants ça ce n’est pas un crime, c’est le buziness et ça ne mérite pas d’être en première page.

Un certain François a déclaré le 15 août que le premier des terrorismes était l’argent pour lequel une poignée de ploutocrates sont prêts à toutes les corruptions, toutes les violences mondiales pour… mourir riches ! Mais le pape ne subit pas la pression de prochaines élections.

FT

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Bof, il faisait chaud hein ce 27 août !

    Pas drôle ce billet, avec pas ou très peu d’information. Peut mieux faire. Je vous suggère pour votre prochaine promenade de vous rendre jusqu’à un vide-greniers.

    Vous verrez un bel étalage de biens de consommation en plastique, des tonnes de vêtements assez peu portés et quelques biens culturels déclassés (CD et DVD).

    Pour les tenues, vous aurez le choix entre la fille des îles en short moulant et décolleté généreux et femmes voilées des pieds à la tête, qui ont peur des chiens. Vous vous rendez compte, elles ont un porte-monnaie et conduisent !

    Fin des clichés malsains.

  2. Il vous faudra y repasser à l’île Charlemagne, moi j’en vois systématiquement. Ouvrez un peu les yeux au lieu de nous assommer de votre bien-pensance. Je sais que vous êtes journaliste, mais par pitié essayez au moins une fois de sortir de cette pensée unique moralisatrice que nous assènent tout les médias.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail