Stéphane Le Foll à la rencontre des agriculteurs de Loir-et-Cher

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

En préambule à la réunion des ministres européens de l’Agriculture, le 2 septembre à Chambord, Stéphane Le Foll a participé à une table ronde avec les représentants du monde agricole local. C’est peu dire qu’il était attendu, vu les circonstances actuelles de calamités climatiques pour l’agriculture.

A gauche : les agriculteurs. A droite : les élus locaux. Au milieu, le ministre de l'Agriculture.

A gauche : les agriculteurs. A droite : les élus locaux. Au milieu, le ministre de l’Agriculture.

En préambule à la réunion des ministres européens de l’Agriculture à Chambord vendredi 2 septembre (aujourd’hui), le ministre français de l’Agriculture Stéphane Le Foll a tenu une table ronde à la préfecture de Blois avec les principaux représentants agricoles de Loir-et-Cher.
Une rencontre très attendue, au regard de la situation catastrophique cette année dans tous les secteurs. Une réunion à huis clos, mais le ministre nous en a donné les principaux éléments dans un court point presse à l’issue. “Il s’agissait de faire un point sur les difficultés que rencontrent cette année les agriculteurs de Loir-et-Cher, dans tous les secteurs : céréales, lait, viticulture, zones intermédiaires notamment la Sologne ; des difficultés qui sont à l’image des difficultés rencontrées nationalement”. Concernant la problématique du lait, Stéphane Le Foll a annoncé “que la première adjudication européenne du plan de maîtrise et de stabilisation laitière sera lancée le 21 septembre prochain. Je sais les difficultés que l’on connaît aujourd’hui”.

Problème : comment faire face à des aléas de plus en plus fréquents, et de plus en plus intenses, et des crises sanitaires ou économiques ? “J’avais été un des premiers à mettre en place des contrats-socles au niveau des assurances, une première étape pour mieux permettre aux agriculteurs de s’assurer. On s’aperçoit que ce n’est pas suffisant. On voit bien qu’on n’est pas à la hauteur des besoins, face à la situation. Là aussi on a eu une discussion. C’est un débat qu’on va lancer le 7 septembre au niveau du ministère : comment fait-on pour permettre d’assurer avec des revenus volatils de 0 à -30%, de donner des moyens aux agriculteurs pour se prémunir de ce type de variations ?” 

Adhérer au système d’assurances

Florent Leprêtre (FDSEA 41).

Florent Leprêtre (FDSEA 41).

 Présent autour de la table – entre autres représentants des agriculteurs – le président de la FDSEA de Loir-et-Cher Florent Leprêtre réagit à l’issue de la rencontre : “Il faut se réjouir de l’échange et de l’écoute que nous venons d’avoir avec le ministre, qu’on a senti attentif. L’agriculture du département est dans le gouffre, les agriculteurs n’ont plus le moral, situation économique vraiment catastrophique. Nous avons besoin de cash sur nos exploitations, et pas dans un an, c’est dans quelques mois. Alors, il y a l’avance PAC. Ça peut être de la trésorerie d’une point de vue conjoncturel, mais vu le contexte l’argent est déjà consommé. On a besoin d’une avance sur la campagne d’ensemencement 2017 pour recommencer. Mais nous avons aussi besoin d’un système d’assurances avec une fiscalité adaptée, avec un crédit d’impôts, pour qu’un maximum d’agriculteurs s’engagent dans ce système”.

Stéphane Le Foll devra aussi convaincre ses homologues européens, qu’il réunit à Chambord vendredi 2 septembre, entre autres sujets chauds… (notamment les écarts de prix très importants entre les différents pays européens, sur le porc par exemple).

F.S

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. EELV centre et les élus écologistes de la Région accompagnerons la confédération paysanne et les paysans européens à un rassemblement devant la préfecture de Blois (Place de la République). Ce rassemblement a lieu dans le cadre de la réunion entre Stéphane Le Foll et ses homologues européens sur l’avenir de la PAC. Nous vous convions à nous rejoindre pour participer à ce moment.
    L’occasion de dire aussi à la presse notre vision pour la prochaine politique agricole commune.

    Charles Fournier
    President du groupe Écologiste à la Région Centre – Val De Loire

    RDV :
    10h00
    Devant la préfecture
    Place de la République
    Blois

    En complément : http://yannickjadot.fr/2016/08/31/crise-du-lait-sauvons-nos-paysans-pour-sauver-nos-territoires/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail