Villiers-sur-Loir (41) : Nos voisins et nous

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

La saison 6 du festival des “Journées Musicales entre Loir et Loire” s’est déroulée du 17 au 21 août dernier. Le 19 août, la soirée de Poncé-sur-le-Loir a permis d’entendre Lidija et Sanja Bizjak, jeunes virtuoses du clavier originaires de Serbie.

 

concert Bouchard

Lidija et Sanja Bizjak, jeunes virtuoses du clavier originaires de Serbie.

La Sonate en ré majeur K 448 de Mozart pour deux pianos déçoit : les deux grands instruments de concert ne sont pas l’idéal. Il aurait déjà fallu fermer les deux couvercles. Les artistes ne jouent pas, elles martèlent. Peu de nuances. Très décevant… Sans transition, le passage à Bernstein et aux Danses symphoniques de West Side Story datées de 1960 et arrangées pour deux pianos permet aux deux jeunes femmes de s’éclater tout à leur aise.  Rien à dire sur la Fantaisie en fa mineur op.103 D 940  pour quatre mains de Schubert,  si ce n’est pour souligner, une fois de plus, l’indigence du choix… Le programme s’achève avec La Valse (1919-1920) de Ravel, « tourbillon fantastique et fatal », selon les termes du compositeur. Curieux de constater que Ravel produit d’abord son œuvre orchestrée et la réduit ensuite pour deux pianos, démarche inverse de l’habitude. En rappel, très sympathique petit extrait de Darius Milhaud. Le principal mérite de la soirée est de nous avoir conduits au bout du XXe siècle…

Un adolescent de 16 ans nommé… Mozart
    

Concert Roger Bouchard

« Sa Majesté le Basson ».

 Beaucoup plus convaincant musicalement est le déplacement à l’église de Villiers-sur-Loir le 20 août. Le quatuor à cordes augmenté de la contrebasse rend hommage à Giorgio Mandolesi et « Sa Majesté le Basson ». C’est d’abord Vivaldi qui offre son Concerto pour Basson en si bémol majeur R 501 dit « La Nuit » ou plutôt « La Notte », qui révèle d’entrée le talent de l’instrumentiste. Toujours dans le genre « nocturne », le mouvement Andante du 2e Quatuor de Borodine rappelle que Guillaume Paoletti est un grand interprète : jeu chaleureux et expressif, très beau dialogue avec le premier violon ! Rentrée du basson avec Weber, plus connu par ses opéras que par sa musique de chambre. L’Andante e Rondo Ungarese achevé en 1813 est la transcription d’une pièce pour alto et orchestre datée de 1809. Il s’achève sur un Rondo avec des rythmes syncopés qui peuvent justifier le qualificatif « Ungarese ». Une habile alternance est ménagée entre le basson et les cordes ou les deux ensemble. Écrit début 1772 par un adolescent de seize ans, le Divertimento en ré majeur K 136 permet de retrouver Mozart perdu la veille. Modèle de finesse et de légèreté dans l’exécution, c’est très beau… et vraiment mozartien ! Retour du basson avec la Partita pour Basson seul de Gordon Jacob (1895-1984), compositeur anglais prolifique qui a écrit  pour tous les genres. Mêlé au public, Giorgio saisit l’occasion de présenter son instrument. Dans un propos enthousiaste,  émaillé d’humour et pimenté d’accent italien, il démontre l’usage des anches, des clés de l’instrument, et il réalise différents effets de sonorités. L’auditoire est aux anges ! Voilà bien comment il faudrait toujours faire vivre la musique !

Le concert s’achève avec deux œuvres de Rossini, une des six Sonates pour Cordes composées à l’âge de douze ans, et un Concerto pour Basson redécouvert récemment, probablement un de ses « péchés de vieillesse ». Il convient de féliciter Deborah Nemtanu et Guillaume Paoletti, conseillers musicaux, qui n’ont pas barguigné pour inviter dans leurs programmes de nombreuses personnalités contemporaines, parmi lesquelles Guillaume Connesson. C’est bien dans cette voie qu’il convient de poursuivre !

Roger Bouchard.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail