Bonbonnes de Notre-Dame: l’interpellation en Essonne de trois femmes fanatisées tourne mal

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Après les arrestations dimanche près d’Orange puis mercredi à Chalette-sur-Loing de deux cuples dans l’affaire des bonbonnes de gaz près de Notre-Dame-de-Paris, une autre interpellation de terroristes présumés a mal tourné à Boussy-Saint-Antoine (Essonne).

policeTrois femmes soupçonnées de graviter dans la mouvance islamiste interpellées dans l’Essonne, dont une qui a tenté d’assassiner un policier au couteau avant d’être blessée d’une balle par un fonctionnaire en état de légitime défense…

Parmi les trois femmes figure la fille du propriétaire de la Peugeot découverte à Paris dimanche, près de Notre-Dame. Elle a été blessée par balle alors qu’elle poignardait un policier. Les trois «radicalisées» préparaient de «nouvelles actions violentes et imminentes».

 Quatre jours après la découverte, dimanche au petit matin, aux abords de Notre-Dame, à Paris, de six bonbonnes de gaz dans une Peugeot 607 sans plaque d’immatriculation et les feux de détresse allumés, la traque s’est soldée par une opération antiterroriste particulièrement spectaculaire.

Bernard Cazeneuve (archives).

Bernard Cazeneuve (archives).

Lancés dans ce que Bernard Cazeneuve a appelé une «véritable course contre la montre» pour retrouver la piste du ou des derniers occupants de la berline «piégée», les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont localisé jeudi soir trois jeunes femmes dans le secteur de la gare de Boussy-Saint-Antoine. Âgées de 39, 23 et 19 ans, décrites par le ministre de l’Intérieur comme «radicalisées» et «fanatisées», elles étaient sur le point, toujours selon l’hôte de la Place Beauvau, «de préparer de nouvelles actions violentes et de surcroît imminentes». Selon certaines sources la gare de Lyon à Paris aurait été visée récemment.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Du coup les hommes sont radicalisés et les femmes sont fanatisées.

    radicaliser : Rendre un groupe, son action, plus intransigeants, plus durs, en particulier en matière politique ou sociale

    fanatiser : Rendre quelqu’un, un groupe fanatiques, les animer d’une passion violente et exclusive.

    définition du larousse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail