Coups de feu à l’ambassade : le prétexte parisien du pogrom de novembre 1938.

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Café Historique

corinne-chaponniere-reduction-2-266x400Avec Corinne CHAPONNIÈRE, auteure de l’ouvrage Les quatre coups de la Nuit de cristal – L’affaire Grynzpan-vom Rath (7 novembre 1938) (Albin Michel)

Le 7 novembre 1938, un garçon de dix-sept ans abat un jeune diplomate à l’ambassade allemande de Paris, rue de Lille. Deux jours plus tard, l’effroyable pogrom connu sous le nom de la « Nuit de cristal » est déclenché sur l’ensemble du Reich.
Pour les juifs allemands, c’est le dernier avertissement qu’il leur faut partir, et vite.

En partenariat avec le CERCIL

Mardi 20 septembre  2016 – 18:00 h

Cercil / 45 rue du Bourdon BLanc / Orléans 02 38 42 03 91

 

http://www.cafeshistoriques.com/

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail