Phobie fiscale : Les Thévenoud devant le tribunal

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Selon plusieurs sources, l’éphémère secrétaire d’Etat au Commerce extérieur du gouvernement Valls, Thomas Thévenoud, et son épouse Sandra, ancien chef de cabinet de l’ancien président socialiste du Sénat Jean-Pierre Bel, sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Paris pour fraude fiscale, pour avoir omis de déclarer leurs revenus en 2012 et l’avoir fait en retard pendant plusieurs années. 

Thomas Thévenoud

Thomas Thévenoud

Quelques jours après sa démission du gouvernement, le Canard Enchaîné révélait des impayés de loyer de l’appartement parisien des Thévenoud. Le parlementaire avait alors déclaré « souffrir d’une phobie fiscale ». Mais l’avocate du couple, Me Julia Minkowski dit « n’avoir reçu à ce jour aucune convocation »  L’actuel député de Saône-et-Loire  qui a retrouvé son mandat après sa démission du gouvernement, privé de l’étiquette socialiste, entend  briguer un nouveau mandat dans son département.

En juin 2015, le parquet de Paris a ouvert une enquête à la suite d’une plainte de la commission des infractions fiscales de Bercy, seule instance habilitée à déclencher des poursuites pénales en matière fiscale.

Devant le tribunal correctionnel Thomas Thévenoud et son épouse encourent une peine allant jusqu’à 75 000 euros d’amende et cinq ans d’emprisonnement.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Souffrant de cette même phobie administrative, je peux vous dire que c’est extrêmement pénible. Cela veut dire entasser des courriers en les ayant lu ou non, ne pas tenir ses comptes bancaires, ne pas oser àller à un guichet de la Sécurité sociale ou des impôts. C’est aussi repousser des appels téléphoniques indispensables, retarder la prise de décisions que l’on sait pourtant indispensables. C’est ne pas prendre un traitement médical. Bref, c’est toujours se mettre en danger. La solution ? Peut-être se faire materner et s’appuyer sur une personne qui ne vous lâche pas jusqu’à ce que vous ayez fait l’effort. Hélas, il n’y a pas de plaisir quand on réussit à surmonter les angoisses liées à cette phobie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail