Audrey Azoulay visite l’art contemporain dans le Loiret

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Mercredi 21 septembre, la ministre de la Culture Audrey Azoulay s’est rendue au musée Girodet à Montargis, puis a inauguré le centre d’art contemporain des Tanneries à Amilly, avant de terminer par une rapide visite du Frac à Orléans.

 

Audrey Azoulay avec François Bonneau au Frac d'Orléans le 21 septembre.

Audrey Azoulay avec François Bonneau au Frac d’Orléans le 21 septembre.

Audrey Azoulay prend un abonnement à la région Centre-Val de Loire. En avril à Chaumont-sur-Loire pour inaugurer la saison d’art contemporain ; en juin au chevet de Chambord après les inondations. Et mercredi 21 septembre dans le Loiret, d’abord à Montargis au musée Girodet durement touché par les inondations (qui bénéficiera d’une aide de 800.000 € confirmée par la ministre). Elle s’est ensuite dirigée vers Amilly pour inaugurer le centre d’art contemporain les Tanneries . Enfin, un bref passage à Orléans pour une visite au Frac (Fonds régional d’art contemporain).

Avant l’arrivée de la ministre, Abdelkader Damani, directeur du Frac, confiait à Mag’Centre son “grand honneur d’accueillir la ministre de la Culture”, ce qui n’était pas arrivé depuis l’inauguration par Aurélie Filippetti en septembre 2013. “La valeur des collections classées dans ce Frac est du même niveau que le MoMA de New York ou le Centre Pompidou à Paris”, n’hésite pas à dire celui qui s’apprête à organiser une biennale d’art contemporain sur le thème “Marcher dans les rêves d’un autre” (octobre 2017 – mars 2018). Il n’est pas sûr du tout que ce soit la même ministre de la Culture qui vienne l’inaugurer, cependant tout est encore possible…

Au pas de course ou presque, Audrey Azoulay a parcouru l’exposition temporaire “La Ville au loin” sous les Turbulences (exposition qui s’est achevée le 18 septembre dernier). Puis elle a visité la collection permanente, s’attardant notamment devant les œuvres de l’architecte Claude Parent. 

F.S.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail