Le pére du Matou Jaune, l’orléanais Thoma Vuille ira-t-il en prison ?

Serge Grouard (à gauche) lui porte une affection particulière à M. Chat.

Serge Grouard (à gauche) porte une affection particulière à M. Chat.

Trois mois fermes ! C’est en tout cas la peine requise par le procureur du tribunal correctionnel de Paris le 15 septembre dernier, contre le graffeur Monsieur Chat pour  avoir dessiné au feutre son minet tout sourire dans la gare du Nord, sur une cloison en plâtre destinée à être recouverte par un habillage métallique. Une œuvre éphémère, donc qualifié par le Parquet de « dégradation » sur plainte de la SNCF qui n’a par ailleurs formulé aucune demande de dommages et intérêts et n’est même pas représentée dans cette affaire selon l’avocate de M. Chat, Me Agnès Tricoire.

Le procureur de la République a requis trois mois de prison ferme contre Thomas Vuille au motif que celui-ci, actif depuis 2001 dans les rues de la capitale (mais aussi un peu partout dans le monde), est en état de récidive légale puisqu’il a déjà fait l’objet de deux amendes.

M. Chat n’en n’est pas à ses premiers démêlés avec la justice, puisque en octobre 2014 il avait même reçu le soutien de Serge Grouard, alors maire d’Orléans, dans un procès, cette fois avec la RATP qui fut finalement déboutée.

Décision du tribunal le 13 octobre.