Primaire : à droite c’est parti !

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Ils devaient être huit sur la ligne de départ. Ils ne seront que sept à participer aux scrutins des 20 et 27 novembre : Jean-François Copé, Bruno Le Maire, François Fillon, Nathalie Kosciusko-Morizet, Alain Juppé, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson et Nicolas Sarkozy.

primaires-les-republicains

La Haute autorité chargée de contrôler les parrainages a recalé Hervé Mariton, député (LR) de la Drôme. Certains de ses soutiens n’étaient pas à jour de leurs cotisations ou avaient oublié de signer leur fiche. La France connaîtra donc une élection à trois tours alors que ce premier scrutin libre n’est pas inscrit dans la constitution.

Que la droite se décide à donner la possibilité aux citoyens de choisir son candidat à la présidentielle est loin d’être anodin. C’est la fin de la pensée  gaulliste qui tient à la rencontre d’un homme ou d’une femme avec le peuple. Désormais pour être candidat à la présidentielle il faut, au préalable, avoir reçu l’onction populaire. Croire et même avoir montré qu’on pouvait en avoir les capacités ne suffit plus.

La primaire à droite découle du repli sur lui-même d’un monde politique dont l’œil est uniquement fixé sur l’opinion et le court terme ce qui a entrainé le délitement de l’Etat et des institutions. A cela il faut ajouter une certaine faiblesse intellectuelle. Cet état de chose n’est pas uniquement français. On le retrouve dans toutes les démocraties occidentales avec pour conséquence, au mieux, un désamour du politique, au pire, l’attrait pour tous les populismes.

Les sept. candidats portent des projets bien différents ? Il y a le girondin modéré, le jacobin bonapartiste, le conservateur qui se veut libéral, le catholique bon teint… Pendant cette campagne de deux mois, tout occupés qu’ils seront de leurs ambitions et de leurs rivalités ces sept auront-ils le courage de la vérité et la force d’ouvrir une voie d’avenir au pays ?

F.C.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Aucun intérêt cet article. Vous n’apportez aucune information qui ne soit connue de tous.
    Alors que cette primaire est une nouveauté, vous auriez pu vous questionner sur ce qui a poussé la Droite (mais pas vraiment le Centre) à s’y risquer, comme l’avaient fait certaines formations de gauche lors de la précédente présidentielle.
    Vous auriez pu vous demander pourquoi 3 débats largement diffusés auront lieu.
    Est-ce que les frais engagés pour ces primaires seront inclus dans les frais de campagne du futur candidat, sachant que Nathalie K-M n’a aucune chance d’être désignée ?
    Qui va dépenser 2 euros ?
    Et plein d’autres choses. Allez au boulot !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail