Fatals Picards: Orléans s’incline devant Amiens nouveau leader 2-1

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Amiens a réalisé la bonne affaire de la soirée de Ligue 2, vendredi, en s’imposant 2-1 à Orléans. Les Picards sont provisoirement en tête du classement, avant le choc de cette 9e journée entre Brest et Reims lundi. Grâce à un doublé d’un Aboubakar Kamara opportuniste (21e, 71e), le promu amiénois, qui compte un match en retard, confirme son excellent début de saison et retrouve les commandes de la L2, comme lors de la 6e journée.

USO Amiens

Orléans est en passe de devenir métropole, mais est encore bien loin d’être une capitale du football. Amiens a perdu son titre de capitale régionale une fois la Picardie fondue dans les Hauts de France. Pourtant hier au stade de la Source le promu amienois a donné une leçon de réalisme et dominé un autre promu l’USO dans tous les registres, technique, tactique et surtout physique. Visiblement les Orléanais qui ont flambé durant une douzaine de minutes en début de rencontre avec des raids d’Aholou orchestrés par Barreto, étaient en surrégime au terme de leurs trois matches en une semaine.

Résultat des courses, deux défaites, une victoire et une plongée inquiétante dans les profondeurs du classement. Alors il sera toujours facile d’incriminer l’arbitre de la rencontre. Alexandre Castro a expulsé Matthieu Chemin pour un contre sévère sur le double buteur visiteur Kamara, qui ne méritait sans doute pas le rouge. Il a aussi oublié de siffler un pénalty sur un « bras roulé » amiénois dans la surface et une faute flagrante sur Barreto (71 ème).

Une fois que les Orléanais eurent tiré de vaines cartouches, Amiens prit la direction des opérations par son meilleur joueur Emanuel Bourgaud. Sur une lumineuse ouverture à droite vers Soumah, celui-ci centrait  en retrait sur El Hajjam dont  la frappe lourde était repoussée par Oumar Sissoko. Mais en plein dans  l’axe où l’opportuniste Aboubakar Kamara qui n’en demandait pas tant envoyait la balle au fond des filets d’Orléans.

Sous la baguette de Bourgaud

Aboubakar Kamara (Amiens).

Aboubakar Kamara (Amiens).

Au bout d’une demi-heure le rythme des échanges baissait indéniablement de plusieurs tons, Orléans en avait pris un coup sur la tête. On notera à ce moment de la partie une tentative de Khaled Ayari d’un tir enveloppé mais qui ne trouvait pas le cadre. Appuyé sur une défense solide avec Monconduit et N’Gosso, Amiens continuait de lancer sous la baguette de Bourgaud des contres tranchants comme ce centre qui transperçait la défense orléanaise.

A la 38 ème Kamara décochait encore un bolide cette fois de loin que Sissoko détournait difficilement. Juste avant la pause, un raid mené par les deux techniciens orléanais, Beziouen et Barreto mettait Aholou –  bien effacé vendredi au regard de sa prestation brillante d’il y a une semaine- en position mais il était contré à l’instant du shoot. Dans la contre-attaque qui s’en suivait, Sissoko était contraint de dégager au pied devant Kamara.

En seconde période, les Orléanais largement surclassé en milieu de terrain et à la peine physiquement, auteurs d’un festival de passes ratés et d’approximations récoltèrent quelques sifflets parmi les 3 765 spectateurs. Il n’en fallait pas plus pour que Kamara toujours lui (67 ème) récupère de près un centre venu de la droite, 2 à 0. Juste avant la contre-attaque, l’arbitre n’avait pas moufté lorsque Barreto s’était fait descendre par deux défenseurs amiénois.

Youssouf réduit la marque

Jusqu’à la 93 ème et la réduction du score par Bendjaloud Youssouf, l’USO jeta ses dernières forces dans la bagarre mais de façon tellement désordonnée et parfois maladroite par Gomis et Armand, qu’on voyait mal les locaux revenir.

Ils se consoleront peut-être en sachant qu’Amiens était un très gros morceau puisque les Picards sont maintenant leader de Ligue2. Désormais, l’USO jouera ses deux  prochains matches avec une épée de Damocles au dessus de la tête. En effet, les jaunes rencontreront deux équipes derrière eux au classement, Niort puis Tours l’autre équipe régionale, lanterne rouge.

Plus question de laisser des plumes et des points maintenant sinon le spectre de la relégation va pointer son vilain museau.

Ch.B

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail