Tuberculose bovine : la faune sauvage suivie en Loir-et-Cher

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Suite à la découverte début 2015 d’un sanglier atteint de tuberculose bovine dans le Loir-et-Cher, une zone de surveillance et d’étude de la faune sauvage a été établie par une mission d’appui scientifique.

tuberculose bovine

Dans cette zone, un plan d’échantillonnage de la faune sauvage a été mis en place, consistant en des prélèvements aux fins d’analyses sur des sangliers et cerfs élaphes. Pour ce faire, des quotas d’animaux à prélever en milieux ouverts et en milieux fermés ont été établis dans chacun des six massifs concernés. Ainsi, au cours de la saison cynégétique 2015-2016, la forte mobilisation de l’ensemble des détenteurs de droit de chasse de la zone a permis l’analyse de plus de 150 sangliers, et de près de 90 cerfs et biches en milieu ouvert.

Le suivi épidémiologique ayant été prescrit pour une durée minimale de 3 ans, les analyses doivent donc se poursuivre tout au long de la saison de chasse qui commence. Pour la saison 2016-2017, en milieux ouverts, 130 sangliers de plus de 50 kilos, et autant de cerfs et biches de plus d’un an doivent être soumis à analyses, répartis sur toute la zone de surveillance, afin d’avoir une vision fiable de la situation épidémiologique de la faune sauvage dans notre département.

Dans la zone « tuberculose » les chasseurs sont à nouveau invités, dès qu’un animal est abattu, à prévenir le référent de la fédération des chasseurs (Denis Debenest 06.82.87.94.50), ou du service
départemental de l’Office national de la Chasse et de la faune sauvage (ONCFS : ligne dédiée 06.27.02.56.87), qui prélèveront les échantillons nécessaires puis les achemineront vers le Laboratoire de Touraine, agréé pour la recherche et l’identification de la tuberculose bovine. Dans tous les cas, les chasseurs continuent à bénéficier de la venaison.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail