Toc, toc, toc : revoilà le “POCL”

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Le Conseil départemental du Loiret a voté une motion en faveur de la reprise de la concertation sur le choix d’un scénario dans le cadre du tracé “LGV-POCL”. 

TGV

En session le 29 septembre, l’assemblée départementale du Loiret a adopté par 41 voix pour (1 contre) une motion en faveur de la reprise de la concertation sur le choix d’un scénario concernant la Ligne à grande vitesse “Paris/Orléans/Clermont-Ferrant/Lyon” (LGV POCL). Cette motion sera transmise au Préfet coordonnateur, Michel Delpuech, en préfecture de région Auvergne Rhône-Alpes. Rappelons que cette ligne “POCL” doit normalement désengorger l’actuelle ligne Paris-Lyon, qui arrive bientôt à saturation.

Le tracé ouest – qui passerait par l’Orléanais – a la faveur des élus du Département, Hugues Saury en tête. “Le tracé médian coupe au plus court, mais le tracé ouest serait mieux. La LGV tangenterait le long de l’autoroute A71, en traversant la Sologne. Le tracé médian traverserait le Sancerrois, ce qui pose une vraie réflexion dans les deux cas. C’est un enjeu majeur pour le Loiret. On sait que la LGV traversera le département, mais si elle dessert l’Orléanais c’est mieux. Plus à l’est, ni Gien ni Montargis ne seront desservi”, explique-t-il. Actif depuis 2009 sur le projet, le Loiret s’est en effet engagé, en 2011, pour le scénario Ouest. “La Région, la Ville, l’Agglo, le Département : tout le monde est d’accord”, insiste l’élu départemental. “Le gain de temps entre les deux tracés n’est que de 3 minutes. Mais toute la question est de savoir si Orléans sera raccordée ou pas”. Plus bas, Bourges et Châteauroux (avec la desserte aéroport) sont également favorables à ce tracé.

Tout est ouvert donc encore pour le “POCL”, y compris le calendrier : alors que le premier TGV de la LGV Paris-Tours-Bordeaux roulera en juillet 2017, la ligne d’horizon du POCL se situe plutôt vers… 2030. D’ici là…

 Qu’est-ce que le “tracé Ouest” ?
La ligne principale de ce tracé emprunte les axes traditionnels de desserte ferroviaire de la région, soit en premier lieu un axe parallèle à la ligne Paris – Orléans – Limoges – Toulouse (POLT) et à l’autoroute A71 en passant par Orléans jusqu’à Vierzon, puis un axe transversal parallèle à Lyon-Nantes de Vierzon à Bourges puis Nevers. Le tracé se raccorde ensuite au tronçon commun Vichy-Roanne-Lyon. La contigüité de ces axes traditionnels avec la LGV nouvelle simplifie les raccordements au réseau SNCF et la desserte des gares d’Orléans, de Vierzon et de Bourges, ainsi que les embranchements sur Châteauroux-Limoges. Pour le Loiret, le Tracé Ouest conduit à déployer 100 km (tracé à l’Est de la RD 2020) ou 73 km (tracé à l’Ouest de la RD 2020).
De plus, le tracé Ouest consomme entre 391 et 635 hectares de terres agricoles, soit 2 à 3 fois moins que le tracé Médian qui lui consomme 1.154 hectares.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail