Open: le rasta ne s’est jamais mis en pétard

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Il y aura un Français dans le dernier carré de l’Open d’Orléans, Pierre-Hugues Herbert. C’est déjà ça. Pour le reste, Daniel Gérard, l’organisateur comptait sur l’une des têtes de série, le fantasque Dustin Brown pour faire le spectacle samedi, voire dimanche. Il n’en sera rien.

Dustin Brown.@Philippe Montigny / Open d'Orléans.

Dustin Brown.@Philippe Montigny / Open d’Orléans.

Au premier abord, l’Allemand ressemble à un adepte de Bob Marley, un rasta aux jambes et aux bras en baguettes qu’on s’attendrait plus à voir une guitare en main qu’avec une raquette. Funeste erreur: l’homme aux dreadlocks jusqu’aux fesses possède un fouetté tout à fait impressionnant et une touche de balle hors du commun.

Norbert Gombos.@Philippe Montigny / Open d'Orléans.

Norbert Gombos.@Philippe Montigny / Open d’Orléans.

Sauf que le Jamaïcain naturalisé allemand n’avait semble t-il pas décidé de passer son week-end sur les bords de Loire. Dustin Brown qui avait renvoyé précédemment Julien Benneteau à ses études puis s’était débarrassé de Pavic en deux sets secs 6/2, 6/2 au tour précédent, a vite compris que le Slovaque Norbert Gombos n’était pas rentré sur le court du palais des sports pour danser le reggae.Excellent serveur, précis, efficace, avec peu de déchets dans son jeu, Gombos a vite fait perdre ses talents à Dustin Brown, qui ne s’est jamais mis en pétard pour renverser la vapeur. Dès lors l’Allemand a lâché prise et 

img_8811tout est allé très vite, il n’a pas fallu plus d’une mi-temps de foot, 45 minutes, pour que Brown s’incline sèchement 6/2, 6/0. 

Au bout du suspens

Un match qui a clairement déçu et à juste titre les spectateurs du vendredi soir. Surtout ceux qui avaient assisté auparavant, à partir de 18 heures à une superbe partie, un bras de fer jusqu’au bout du suspens, entre le Français Herbert vainqueur à l’arraché de l’excellent Robredo la veille et qui a récidivé au bout du bout du second tie breack, 7/6,7/6 contre le redoutable Belge Ruben Bemenmans.

Ce dernier avait atteint la finale en 2012 et il s’est fait apprécié du public, tant par sa régularité que par sa capacité à gérer sereinement les encouragements logiques et enthousiastes pour son adversaire français. Celui-ci a paru parfois fragile sur quelques passages, alternant le meilleur et le pire, à un ace succédant parfois des doubles fautes. Fragile, sur la corde raide, mais toujours pugnace lorsqu’il s’est agi de refaire des jeux mal engagés, Herbert avec sa casquette rouge, est doué d’un sacré caractère.

Un coup divin

Une belle complicité entre le Français et le Belge au terme d'un match acharné".

Une belle complicité entre le Français et le Belge au terme d’un match acharné.

Aucun des deux joueurs n’avait fait le break durant ces deux sets, c’est dire s’ils étaient au coude à coude. A tel point qu’il a fallu au second tie breack aller jusqu’à 12-10! C’est d’ailleurs lorsque l’évêque d’Orléans, Monseigneur Blacard, s’apprêtait à faire son entrée vers les loges que “miraculeusement”, Herbert a conclu un match qui n’en finissait plus, par un lob fabuleux sur la ligne. Un coup divin.

Ch.B

 

 

 

Les résultats des quarts de finale

  • Pierre-Hugues Herbert (fr) bat Ruben Bellemans (Bel), 7/6 (7-3), 7/6 (12-10).
  • Andrei Rublev (Rus) bat Marci Chiudinelli CHIUDINELLI Marco (Suis) 3/6, 6/2,6/3.
                 – Norbert Gombos (Slovaquie) bat Dustin Brown (Alle), 6/2,6/0.
 
Samedi se joueront les demi-finales du double et du simple et dimanche les finales du simple (15h) et du double.
Les horaires et les matches sur http://www.opendorleans.com/
 
 
 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail