Le Ceser invite trois secteurs économiques à prendre un virage

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Session extraordinaire au Conseil régional jeudi 13 octobre : le Ceser (Conseil économique, social et environnemental) sera invité à prendre part aux réflexions liées au Schéma régional de développement économique, innovation et internationalisation (SRDEII), et livrer le fruit de ses travaux du 10 octobre dernier.

Xavier Beulin

X. Beulin (au centre) lors d’une rencontre avec des viticulteurs. (archives Mag’Centre).

 Avant de lancer le SRDEII pour cinq ans, et même s’il ne couvre pas tous les champs économiques, Conseil régional et Ceser (Conseil économique, social et environnemental régional) réfléchissent à la stratégie à mettre en œuvre. Le mot d’ordre c’est « co-construction », manière de dire que tout le monde doit travailler main dans la main, sans quoi… Et il vaudrait mieux : l’économie, c’est de l’emploi, et l’emploi, c’est vital dans une région qui n’est dominée par aucun secteur en particulier. « Notre région est une mosaïque », explique le rapporteur du Ceser Alain Brunaud, chef d’entreprise et président de la CCI du Cher, « il n’y a pas de locomotive qui pourrait entraîner l’ensemble ». De plus, selon lui, « nous manquons d’évaluations sur les politiques économiques anciennes, nous n’avons pas une bonne visibilité. Faute d’études et de diagnostics on ne sait pas ». Et les « états généraux » qui viennent de se tenir depuis le début de l’année alors ? Ça compte pour du beurre ? « C’était un brainstorming, pas une méthode pour évaluer et faire des choix ».

Augmentation du prix des cartes grises

Alain Brunaud, président de la CCI du Cher, rapporteur du Ceser.

Alain Brunaud, président de la CCI du Cher, rapporteur du Ceser.

 Quatre axes structurants ont été définis par le Ceser : la transition énergétique et l’énergie ; la révolution numérique ; passer d’une économie linéaire à une économie circulaire (pour relocaliser certaines industries) ; et relever le défi de l’industrie du futur (en passant par les objets connects et les imprimantes 3D par exemple).

Quatre axes complétés par trois secteurs qui doivent, selon le Ceser, « prendre un virage » : la sous-traitance industrielle tout d’abord. « Elle doit changer de modèle, se redéployer ». L’agriculture : la région manque de valorisation de ses produits, et il serait bon à ce sujet de s’appuyer sur l’existant comme le cluster agro-alimentaire de Contres. Enfin, le tourisme, car selon Alain Brunaud, « là il faut changer de logiciel et passer à la vitesse supérieure ».

Sur la question de la gouvernance, Xavier Beulin, président du Ceser, estime qu’elle «doit être pilotée au sens de la responsabilité, et en associant les partenaires : Chambres consulaires, Départements notamment en matière d’immobilier ; sans oublier les intercommunalités, les organisations syndicales et professionnelles ».

Pour conclure, le Ceser met en alerte la Région sur l’augmentation des tarifs de la carte grise. Le cheval fiscal passe de 42,45 € à 49,80 €. « Nous constatons une petite dérive. Certes cela apportera une recette supplémentaire de 20 à 23 M€ pour la Région, mais au-delà cela pose la question de la fiscalité pour les collectivités territoriales. En dehors de la taxe sur les cartes grises et la TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers), quoi ? ».  

F.Sabourin.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Bonjour,

    Je tiens à porter à votre connaissance qu’il existe depuis 2008 une association régionale des industries alimentaires (ARIAC) qui fédère 100 industriels régionaux de la transformation alimentaire, regroupant 9 000 salariés et générant un CA d’environ 4 mrds €.

    Nous accompagnons les entreprises dans leur développement avec un focus particulier sur l’emploi et la formation.

    http://www.aria-centre.org

    Cordialement

    Ph. Villevalois – Délégué général de l’ARIAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail