Electro Deluxe à Blois : un concert mémorable

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

La soirée du mardi 4 octobre restera dans les annales d’All That Jazz. Pour le lancement de la huitième saison, Didier Bergen avait invité le groupe Electro Deluxe à se produire sur la célèbre scène blésoise pour la sortie le 30 septembre de son nouvel album, Circle. Une soirée qu’il avait même décidé de doubler, vu le succès des réservations.

Electro Deluxe

Electro Deluxe a mis le feu à la scène d’All That Jazz à Blois.

Didier Bergen, directeur artistique d’All That Jazz, a souligné la variété et l’éclectisme des styles et des artistes présents pour la saison 2016-2017 et rappelé quelques grands rendez-vous, comme la venue de Terez Moncalm qui clôturera la saison le 9 juin.

Dès le début du concert, le rythme était donné, avec un public conquis d’avance et debout dès le premier morceau. Déjà venu à All That Jazz en 2013, James Copley arbore désormais une magnifique barbe qui lui donne un air canaille et mystérieux et un charme fou. Celui qui se nomme « le fils bâtard du jazz » a une pêche d’enfer. Sa voix puissante, juste, très rock, mais aussi toute en nuances avec beaucoup de groove et de prouesses vocales dans les graves, est presque envoutante.  

Electro Deluxe

J’veux du cuivre !

 Il est accompagné d’un bel ensemble de musiciens tous français et tous meilleurs les uns que les autres : Gaël Cadoux aux claviers, Arnaud Renaville aux percussions, Bertrand Luzignant au trombone, Vincent Payen à la trompette, Jérémie Coke à la basse et surtout Thomas Faure aux saxophones, qui est aussi à l’origine du groupe. Pour cette nouvelle configuration, trois magnifiques chanteuses américaines ont rejoint les garçons : Crystal Petit-Night, Tanya Michelle et Indy Ka, dont les voix ont enrichi cette magnifique prestation.

Une ambiance extraordinaire sur scène et dans la salle

Electro DeluxePendant presque deux heures de spectacle, les morceaux s’enchainent avec beaucoup de rythme, passant de morceaux très rock et dynamiques, à des morceaux plus jazz ou blues. Les spectateurs qui sont sous le charme de James Copley et de ses musiciens et chanteuses participent, se lèvent ou s’assoient, tapent dans les mains, dansent, lèvent le poing, à la demande des artistes. Il y a beaucoup de nouveautés, et quelques reprises, comme le générique d’All That Jazz, avec une extraordinaire dominante des cuivres, ou un moment très intimiste dans la pénombre pour mieux profiter des voix. Cet extraordinaire concert de rentrée s’est terminé sur une réinterprétation moderne de Stayin’ Alive, qui a mis la fièvre chez les spectateurs, dont certains ont même décidé de revenir le lendemain.

Le prochain concert de la saison, samedi 5 novembre, avec la violoniste et chanteuse cubaine, Yilian Canizares, qui devrait entrainer le public dans son univers créole, lyrique et sensuel.

EVE.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail