Le Versailles d’Orléans

Comme le Parlement se réunit parfois en congrès à Versailles, le Ceser (Conseil économique social et environnemental régional) était l’invité d’une session plénière extraordinaire du Conseil régional avec tous les conseillers, jeudi 13 octobre au matin. Fait suffisamment rare pour être souligné : la quasi unanimité l’a emporté au sujet du SRDEII (Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation).

Conseil régional Centre-Val de Loire

« C’est par le rassemblement qu’on atteindra nos objectifs. C’est un mouvement historique, une affirmation du fait régional. Il n’y a pas d’agressivité pour aucune collectivité. C’est certes le fruit de la loi, mais aussi le fruit de trois décennies de montée en puissance de la Région ». Le président de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau ne cache pas sa satisfaction devant la belle unanimité qui a régné lors de la session plénière du Conseil régional et du Ceser le 13 octobre.

Hormis le Front national, on ne voit pas bien ce qui pourrait freiner le lancement de ce fameux SRDEII (Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation) et son bras armé : l’Agence régionale de développement économique. Son nom et son logo ont d’ailleurs été dévoilé : Dev’up. « J’ai bien entendu les questions directes sur l’artisanat » a tout de même tempéré le président de l’exécutif régional. « L’agriculture a été très présente dans nos débats, c’est normal au regard de la population agricole dans la région. Oui, elle l’est et nous devons accompagner les mutations », avant d’ajouter : « les acteurs économiques et sociaux sont capables de converger sur le sujet économique ».

Dev’up

devup logo agence régionale de developpement éco 80 personnes vont rejoindre « Dev’up » : 20 représentants de la Région plus le Ceser. 20 représentants des agglomérations et intercommunalités. 40 acteurs des chambres consulaires et acteurs économiques.
Ils se réuniront dans les locaux de l’Aritt (Agence régionale d’innovation et de transfert de technologies) à Orléans La Source.

Six antennes départementales auxquelles s’adjoindront les services liés au transport (scolaire et de voyageurs, compétence qui entre dans le giron régional à partir du 1er janvier 2017) viendront compléter Dev’up. « L’objectif est de rapprocher la région des territoires ». Concernant l’articulation Région – future Métropole (Orléans, Tours, voire Orléans et Tours) et la « concurrence » que pourrait exercer cette nouvelle entité compétente en la matière, F. Bonneau insiste : «La Métropole, ça n’est pas non plus le phare qui va tout pomper, elle va reprendre une partie des compétences départementales en économie, mais pas tout. Il va y avoir des convergences. Le sujet c’est quelle armature pour notre région. C’est une obligation supplémentaire de se coordonner entre la Région et la future Métropole ».

F.Sabourin.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail