Omar Benlaala: “L’effraction” (éditions de L’aube)

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Rencontre

omar benlaala« Hédi et moi, j’ai bien vu qu’on n’était pas pareils. Pourquoi le nier, Jean-François ? Tout est fait pour pas se rencontrer. »
Omar Benlaala déplace les personnages qu’Édouard Louis a mis en scène dans son Histoire de la ­violence.
Un autre regard, une autre voix : ceux d’un jeune ­Parisien d’origine kabyle. Ce dernier se livre au socio­logue qui l’interroge après les événements de Cologne, dans le cadre d’une enquête sur la sexualité des Français « ­issus de l’immi­gration ».
De confidence en confidence, il ­dévoile à cet homme ses frustrations, ses rêves, ses souvenirs, son secret – une histoire que ­l’Histoire a trouée : celle des fils et petits-fils d’une société déchirée par son passé ­colonial.
Ce roman fait de la littérature une arme plus politique que polémique, et un outil d’élargissement du débat sur la liberté d’expression, la double nationalité et « l’islam de France ».

“Quand un ancien islamiste converti à la littérature se penche sur la sexualité, il y a de quoi être intrigué. Et lorsque celui-ci accuse à demi-mot un auteur en vue de misérabilisme social et ethnique, c’en est presque excitant.”
Clément Pétréault, Le Point
“M. Benlaala tente l’analyse des mécanismes de la domination en situation postcoloniale.”
Eric Loret, Le Monde

L’auteur
Omar Benlaala, né en 1974, est Parisien.
Déscolarisé très tôt, il devient à la fin des années 1990 l’un des premiers «barbus».
Son récit de vie, La Barbe, paraît en 2015 dans la collection Raconter la vie du Seuil, créée par Pierre Rosanvallon. C’est dans le cadre d’une rencontre avec les principaux acteurs de cette collection que nous l’avions invité à la Librairie Nouvelle il y a un an.

L’Effraction est son premier roman.
 
Vendredi 14 Octobre 2016, 18:30 – 20:00

Librairie Nouvelle d’Orléans, 2 place de la République  45000 Orléans

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail