Nouveau mystère au Musée des Beaux Arts d’Orléans

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Pour plagier le slogan célèbre d’un grand magasin parisien d’il y a quelques années, on pourrait dire: “tous les jours, il se passe quelque chose au musée” !

Grégoire le Grand Anonyme Musée des Beaux Arts d'Orléans

Grégoire le Grand Anonyme Musée des Beaux Arts d’Orléans


Un portrait mystérieux…

C’est d’abord le départ pour Séville du “Saint Thomas” de Diego Velasquez, prêt pour une exposition de plusieurs mois, qui a conduit Olivia Voisin, directrice des musées, à chercher dans les réserves du musée un tableau qui puisse respecter la cohérence du cheminement dans les salles XVIIe fraichement rénovées. Son choix s’est porté sur une œuvre, restaurée par l’ancien conservateur Eric Moinet, mais jamais présentée au public, un portrait anonyme du pape Grégoire le Grand ou de Saint Pierre, d’une facture très soignée tant dans les détails que dans ces saynètes  incluses dans la broderie. Si beaucoup d’experts attribuent ce tableau daté des années 1620-1630, au peintre italien Carlo Saraceni, influencé par Caravage, ou un de ces élèves, d’autres y voient plutôt une influence flamande ou germanique.

détail

détail


… et un portrait au pastel

Mais cette semaine est aussi marquée par l’arrivée discrète du portrait de Thomas-Aignan Desfriches, acquisition récente du musée, dont on peut, dès à présent, admirer l’exceptionnelle fraicheur et le talent du pastelliste Jean Baptiste Perronneau, portrait encadré par ceux de Madame Desfriches et de leur fille Perpétue-Félicité, en dépôt au musée. L’actuelle salle des pastels fera l’objet d’une prochaine rénovation mettant en valeur la collection très riche du musée d’Orléans dans ce domaine, collection que la directrice souhaite développer en créant un véritable “pôle” du pastel et de sa restauration.

D’autres acquisitions

Et pour terminer, ce mercredi voyait l’arrivée au musée des récentes acquisitions de dessins et de peintures de l’artiste orléanais Boutet de Monvel dont trois toiles acquises trouveront prochainement leur place dans les salles consacrées au XIXe siècle.

Louis-Maurice Boutet de Monvel (1850-1913) Grotte en Touraine, vers 1875 Huile sur toile - 37,7 x 45,5 cm Préempté par le Musée des Beaux-Arts d’Orléans Photo : Sotheby’s

Louis-Maurice Boutet de Monvel (1850-1913) Grotte en Touraine, vers 1875
Huile sur toile – 37,7 x 45,5 cm  Préempté par le Musée des Beaux-Arts d’Orléans Photo Sotheby’s

L’objectif d’Olivia Voisin, l’entreprenante directrice des musées d’Orléans,  est ainsi de donner au public l’envie de revenir plus souvent au Musée des Beaux Arts, tant par l’arrivée de nouvelles acquisitions, ce qui a bien sur ses limites, mais surtout en modifiant de façon régulière les accrochages dans les salles grâce aux réserves d’un musée très riche, pour offrir aux visiteurs de nouvelles rencontres avec les œuvres.

GP

Musée des Beaux Arts d’Orléans

1 rue Fernand Rabier 45000 Orléans

Ouvert tous les jours sauf le lundi de 10 h à 18 h, vendredi jusqu’à 20 h
Gratuit le premier dimanche du mois

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail