Tourisme: les escaliers comme des pains au chocolat

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Un milliard d’euros débloqués par le gouvernement pour faire revenir les touristes en France et en particulier à Paris. C’est une des mesures qui viennent d’être annoncées par le gouvernement. Dans la capitale les hôtels de luxe sont désertés, par les Asiatiques en particulier, mais pas uniquement. L’idéal serait que nos ministres, nos responsables du tourisme, soient confrontés au parcours d’un touriste lambda.

paris_vue_densemble_tour_eiffel

Alors la baisse du nombre de touriste est certes liée aux problèmes de sécurité. Mais pas que…On a même appris que Jean-Paul Huchon, qui ne savait plus quoi faire depuis qu’on lui a gentiment demandé de ne pas se représenter aux régionales en île-de-France en 2015, a pondu un rapport à ce sujet et on imagine qu’il ne la pas fait gracieusement.

Plutôt que de « fédérer les acteurs », la phrase tarte à la crème, d’organiser de assises, des conférences annuelles dispendieuses et inutiles, faire des marques touristiques, créer des voies dédiées sur les autoroutes pour aller dans les aéroports, ne serait-il pas opportun de commencer par des mesures simples, basiques, qui ne coûteraient pas si cher, mais qui, tout simplement, mettrait Paris à la hauteur des autres capitales mondiales.

Dans toutes les capitales… sauf à Paris

roissy aeroport avionVous avez déjà pris le métro parisien ? Par exemple lorsque vous arrivez de Roissy par un vol international (ou domestique) et que vous envisagez de prendre le train à gare de Lyon ou à gare d’Austerlitz. Passons sur le calvaire du voyageur qui emprunte le RER B de Gare du nord à Roissy. Ou l’inverse. Dans toutes les capitales du monde ou à peu près, il existe une liaison ferroviaire dédiée vers l’aéroport international. A Paris ce sera pour 2028 ou 2053 on ne sait plus vraiment…L’utopie en somme. Un vrai scandale dont on ne parle pas assez. La dernière fois qu’un gouvernement a imposé une liaison depuis Paris avec un aéroport, c’était l’Orlyval de Jacques Douffiagues (l’ancien maire d’Orléans) dans les années 80 et qui part d’…Anthony qu’il convient de rejoindre en prenant le RER B! Nos visiteurs en rient encore.

Lors d’un récent voyage, un lumbago tenace nous a fait comprendre le calvaire du métro (parisien) avec bagage lorsqu’il s’agit de prendre un train à Austerlitz ou à Gare de Lyon. Deux stations pourtant fréquentées par des centaines de milliers de touristes chaque année. Pourtant, elles ne sont pas équipées d’escalator du quai du métro vers la sortie de la station. Un comble, incroyable mais vrai ! On imagine les réflexions des touristes étrangers contraints de suer sang et eau pour arracher leurs bagages jusqu’en haut des escaliers. Sans parler des femmes avec bébés et poussettes, des personnes très âgées et des handicapés.

Escaliers du métro parisien

Escaliers du métro parisien


Comme le pain au chocolat

Qui est responsable de ce sous-équipement digne d’une République bananière (et encore) ? RATP ou SNCF, on s’en fout, le fait est là qui montre une fois de plus le décalage entre certains responsables et la réalité vécue par tous. Est-il si compliqué que les pouvoirs publics, le ministère des Affaires étrangères en charge du tourisme, imposent la construction d’escalators dans les stations de métro (parisiennes) qui desservent des gares ?

On imagine que, pas plus Jean-Marc Ayrault, que Laurent Fabius ou leurs prédécesseurs au tourisme, n’ont un jour emprunté le métro pour aller prendre un avion à Roissy. Avec des valises à la main. Sinon ils s’en seraient souvenus. C’est comme le prix du petit pain au chocolat, il suffirait que ces responsables en charge du tourisme prennent une fois dans leur vie, un escalier de métro avec deux lourdes valises pour toucher du doigt un des vrais problèmes des touristes en France, l’accueil. Pour l’instant c’est le visiteur étranger (et français) qui déguste et se retrouve chocolat.

ch.B

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Pour moi ce qui fait fuir les touristes, c’est le mépris et la morve des parisiens. Maintenant les hôteliers parisiens ne font plus la gueule en vendant leurs services au prix fort, ils pleurent et quémandent des subventions en menaçant de licencier leur personnel.
    Alors que partout en France les métiers de l’hôtellerie-restauration sont en tension. Et bien développons le tourisme en province !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail