Loiret : l’organisation de la viabilité hivernale des routes est lancée

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Le “dossier d’organisation de la viabilité hivernale” (DOVH) du Conseil départemental entre en action le 14 novembre prochain jusqu’au 13 mars 2017. Marc Gaudet, vice-président et président de la commission Bâtiments, routes et transports, a présenté ce dispositif pour l’hiver 2016-2017.

viabilité hivernale Loiret

C’est un hasard, mais au lendemain des premières chutes de neige – précoces cette année – dans le Loiret et particulièrement dans le Pithiverais lundi 7 novembre dernier, Marc Gaudet, vice-président et président de la commission Bâtiments, routes et transports présentait à la presse le plan de viabilité hivernale 2016-2017. “Nous étions prêts cependant, s’il avait fallu sortir hier nous en avions les moyens”, a-t-il tenu à préciser en préambule à la présentation.

Interventions en préventif, interventions en curatif, les 27 camions et la centaine d’agents mobilisables en journée pourront dégager et sécuriser les voies principales et le réseau secondaire du département (voir la carte d’illustration). 19 routes départementales soit 766 km sont classées prioritaires et bénéficient d’équipes d’astreinte 24h/24 7 jours/7. Un réseau secondaire de 1.119 km traité en deuxième priorité une fois le réseau principal sécurisé et dégagé. Enfin, le reste du réseau, soit 1.638 km de routes et chemins communaux traités après les deux premières interventions. Une coordination est également réalisée avec les départements limitrophes afin de ne pas arrêter le déneigement en plein milieu d’une route entre deux communes, fussent-elles dans deux départements différents. Les agriculteurs sont également mis à contribution grâce à l’emprunt de lames de déneigement qui équiperont leur tracteur le cas échéant, dans chaque commune concernée. 68 agriculteurs ont signé une convention communale avec le Département. Ils sont indemnisés selon le barème établi par la Chambre d’agriculture.

viabilité hivernale Loiret

Au total, les moyens humains s’élèvent à 230 personnes mobilisables pendant toute la période allant du 14 novembre au 13 mars prochain. Une astreinte est mise en place pour les soirs et les week-ends (53 agents mobilisés), 19 équipes de 2 personnes pour chacun des camions assurant les 19 circuits du réseau prioritaire notamment. 3.200 tonnes de sel de déneigement sont actuellement répartis sur 15 centres de travaux dans tout le Loiret.

Côté information, les services de Météo France fournissent des prévisions à 36h sur les évolutions climatiques par secteur géographique. Un bulletin de l’état des routes est disponible dès 7 heures du matin sur www.loiret.fr pour synthétiser les évènements de la nuit et la praticabilité du réseau. Un fil twitter @leloiret ainsi qu’un numéro vert sont disponibles (0.800.232.245). Concernant l’impact sur le réseau de transport Ulys, les usagers peuvent consulter le site ulys-loiret.fr.

Les ponts de Bonny-sur-Loire et de Châtillon-sur-Loire, à structure métallique devenant cassante à partir de -10° pourront être fermés à la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes ; des informations seront disponibles sur le site web du Département et via les panneaux de signalisation sur la RD957. 

Enfin, précurseur en la matière, le Département du Loiret participe, avec les villes de Dublin (Irlande), Glasgow (Écosse) le ministère de l’Équipement des Pays-Bas, l’Agence flamande de l’équipement  et l’institut luxembourgeois d’innovation, au programme européen “Be-Good”. Il s’agit de collecter les données du secteur public en vue de donner et développer des solutions commercialement viables et évolutives dans le domaine des infrastructures et de l’environnement, pour faciliter le travail des développeurs assurant les mise à jours des système de guidage embarqués, ou d’applications du type “Waze” d’aide à la navigation routière. “L’objectif est de réduire les points noirs des routes accidentogènes”, précise Marc Gaudet.

F.Sabourin.

 Le point sur la rénovation – reconstruction du pont de Châtillon-sur-Loire :
Le Département a désigné un assistant à maîtrise d’ouvrage en mars 2016 qui a mené des études préliminaires permettant de retenir 3 scénarios : reconstruction d’un pont en aval à quelques mètres de l’existant ; démolition partielle de l’ouvrage existant et reconstruction en lieu et place ; réhabilitation du pont existant.
Le bureau d’études établit actuellement les esquisses du projet et prépare la consultation du marché de conception qui sera lancé début 2017.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail