Orléans : culture et social au menu du conseil municipal

Le débat d’orientations budgétaires 2017 a occupé une bonne partie des débats du conseil municipal d’Orléans lundi 14 novembre. La municipalité veut mettre le paquet sur la culture. Une décision appréciée diversement par les élus municipaux de l’opposition. 

conseil municipal

Jazz à l’évêché, le Mur des Carmes, des kiosques dans les jardins pour permettre aux associations de faire entendre leurs voix, subvention à la Scène Nationale (1,723 M€) : l’effort fait par la Municipalité d’Orléans en faveur de la culture est conséquent, en 2015 87 % des subventions au secteur culturel ont été versés à 11 entités. En témoigne aussi la gratuité de l’accès aux médiathèques. Depuis trois mois, ce sont 3.329 inscriptions supplémentaires constatées. « La culture, c’est le rayonnement, mais c’est aussi le partage », a insisté Nathalie Kerrien, adjointe en charge de la culture. « Les créateurs et acteurs culturels venus s’installer ici ont envie de faire des choses, et de le faire pour Orléans » a-t-elle ajouté. Le musée des Beaux-arts fait également l’objet d’un projet qualifié d’ambitieux, avec deux futures expositions d’artistes renommés en vue en 2017 : Jean-Baptiste Perronneau et Rodin. « Le soutien à la création pour les structures nationales présentes dans l’Orléanais l’est comme dans une très grande ville » souligne N. Kerrien. L’ouverture prochaine de l’Argonaute, le travail avec la compagnie de théâtre Chardon, en résidence au théâtre Gérard-Philippe, ajoutera à ce rayonnement une corde de plus à l’arc culturel de la ville. L’objectif de l’équipe Carré est clair : « faire d’Orléans une ville culturelle de référence ».

Dans l’opposition, Michel Ricoud (Front de gauche) demande cependant si un « pass culturel » offrant la gratuité de trois ou quatre spectacles par an pour les familles les plus en difficultés ne pourrait pas voir le jour. Les plutôt bonnes perspectives culturelles pour Orléans n’ont pas empêché Corine Leveleux-Teixeira (groupe PS-PRG-Verts) de déplorer la baisse de subvention (200.000 €) pour la scène nationale. Florent Montillot (UDI, majorité municipale) a précisé que la ville d’Orléans était la ville de la région Centre-Val de Loire qui recevait le moins de subvention de la part du Conseil régional (74.000 €). Le budget de la Scène nationale orléanaise s’élève à 3,5 M€, dont 1,54 M€ de la Ville (44 %). Et de comparer avec Bourges (217.000 € de subventions pour la scène nationale de la part de la Région) la Ville subventionnant à hauteur de 28 %. Châteauroux : 220.000 € (la Ville subventionne à hauteur de 46 %). Blois : 90.000 € de subventions de la part de la Région, 600.000 € par la Ville (39 %).

Moins 11,3 millions d’euros de dotations

Le CCAS a également occupé une partie du débat, sur 13 M€ de budget de fonctionnement total, la mairie d’Orléans verse une subvention de 7,336 M€. « Mais le social ne se limite pas au CCAS », a répondu Florent Montillot (adjoint à l’éducation, la prévention et la réussite éducative) à l’opposition qui taquinait sur les difficultés sociales que tout le monde connaît dans l’Orléanais. « Le service de prévention, ce sont 350 jeunes suivis ; le soutien à l’éducation, ce sont 650 enfants aidés. Je rappelle que pour une famille au RSA, soit le plus bas niveau de revenu possible, un repas de cantine scolaire dont le coût de revient est de 9 € est de 50 centimes, hors participation de la Caf ».

« La réorganisation permet de dégager des marges de manœuvre, en rationnalisant notamment », a conclu Olivier Carré au terme du « DOB » (débat d’orientations budgétaires), « à Orléans il y avait 1.000 places de stationnement payant en 2001 lors du changement de majorité, aujourd’hui 2.500. Ça entraîne des coûts, mais ça apporte aussi des ressources ». Des ressources nécessaires pour compenser – un peu – la baisse des dotations de l’État. Pour la Ville d’Orléans : 11,3 M€ pour 2017 (-9,3 M€ en 2016).

F.Sabourin.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. La gratuité pour la Médiathèque c’est bien ! mais c’est un trompe l’œil si des moyens budgétaires (personnel – un gros mot pour la municipalité – monétaire, etc. ) ne lui sont pas accordés. Je constate aussi que l’opposition fidèle à ses interventions ringardes n’a pas réagi…

  2. Pourquoi la mise en stationnement payant de l’Esplanade du souvenir français (plus grand parking extérieur de la ville) n’a-t-elle pas été accompagnée d’une réfection et d’un drainage du revêtement asphalté ?

  3. @laudes
    et que dire du parc de stationnement du théâtre (lui aussi devenu payant) qui nécessite des bottes lorsque l’on va au spectacle les jours de pluie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail