Charles Fournier (EELV): “Yannick Jadot a quelque chose de Nicolas Hulot…”

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Yannick Jadot représentera donc l’écologie à la Présidentielle. Charles Fournier, le porte-parole d’EELV (Europe Ecologie les Verts) et patron du groupe au conseil régional du Centre-Val de Loire, (vice président démocratie, initiatives citoyennes, développement rural, coopération et égalité) réagit et explique la suite, c’est à dire la collecte de signatures en attendant les législatives. Yannick Jadot est un proche de Nicolas Hulot affrime Charles Fournier. Il le confirme, les écologistes et leurs alliés présenteront partout des candidats. 

Charles Fournier

Charles Fournier

 

Une primaire écologiste en pleine campagne présidentielle américaine, en matière de communication ce n’est pas top, elle est un peu passée inaperçue…

On n’avait pas calé nos calendriers en fonction de l’élection américaine. Je ne pense pas que nous aurions été plus audibles si on avait suivi un autre calendrier. L’important , c’est que cette primaire se soit globalement bien tenue et bien passée, avec des débats sereins contrairement à ce que l’on peut voir dans d’autres primaires. Nous avons désigné un candidat mais la route est encore longue…

Yannick Jadot est-il le remplaçant, une bonne doublure de Nicolas Hulot ?

Nicolas Hulot avait une autre notoriété mais dans le profil il y a quelque chose qui les rapproche.  Ils sont connectés tous deux au peuple de l’écologie qui est beaucoup plus large que les adhérents d’EELV. Yannick Jadot il vient du monde associatif (Greenpeace) qui est connecté à la société civile et n’a pas l’image du politique policitien.

La prochaine étape pour la Présidentielle, c’est le recueil des 500 signatures. Si l’on comptabilise les élus verts qui peuvent signer, il y a en a juste deux cents. Comment fait-on pour trouver les 300 autres ? Comment vous mobilisez vous en région pour les trouver ?

En fait nous sommes à peu près à 270 signatures. Si on fait le calcul cela fait deux à quatre signatures supplémentaires à trouver par département. Ce n’est pas du tout insurmontable, alors on sonne le branle-bas de combat pour aller expliquer aux élus pourquoi il est important que l’écologie soit présente dans cette campagne. Pour qu’il y ait un candidat qui porte ce sujet là.

 

Yannick Jadot

Yannick Jadot

Yannick Jadot vient de dire avec honnêteté qu’il ne concourrait pas pour devenir Président de la République. Alors à quoi cela sert-il d’aller à cette élection ?

Cela sert, comme je l’ai dit, à ce que le sujet de l’écologie soit présent. On peut remarquer que  personne ne le porte pour l’instant, c’est le grand absent du débat tel qu’il est en train de s’initier. Deuxième raison c’est que derrière il y aura des élections législatives. Il faut porter une parole écologiste pour qu’il y ait une influence positive sur les législatives. Ne pas être présent à la Présidentielle, c’est prendre le risque que l’écologie soit absente.

Yannick Jadot vient de dire aussi qu’il n’y aura pas d’alliance avec le Parti socialiste. Parlait-il uniquement de la Présidentielle ou aussi des législatives ?

Il faut savoir qui va se ranger à côté de qui. Notre message est singulier. Il faut que nous le portions à l’échelle nationale, avec le risque de faire un plus mauvais résultat encore que ce que nous donnent les sondages. C’est le résultat qui le dira. Il faut que l’on sorte de cette séquence de notre participation au gouvernement, où les contrats qui avaient été passés avec le Parti socialiste de gouvernement. Franchement le résultat n’est pas brillant.

Charles Fournier et François Bonneau au cours de la campgne des régionales 2015.

Charles Fournier et François Bonneau au cours de la campgne des régionales 2015.

 

Pour rester sur les législatives, allez-vous présenter des candidats sur toutes les circonscriptions ?

Il faut que l’écologie soit présente partout donc nous aurons des candidats sur toutes les circonscriptions.  Mais nous avons toujours fait des candidatures ouvertes, donc rien n‘exclut que nous faisions alliance dans certains cas, sur certains territoires, avec des mouvements citoyens locaux. Nous n’avons jamais fait du 100% EELV, aux régionales j’avais sur ma liste 50% de candidats qui n’étaient pas EELV.

Et avec un Montebourg ou un Mélenchon… ?

Non un Montebourg est assez peu compatible sur des questions écologistes, s’il y en a un qui porte des questions écolos c’est Benoît Hamon. Mais là c’est l’affaire du Parti socialiste. Il faut que l’écologie soit présente de manière autonome et c’est la ligne qu’a adoptée notre parti et je le suis à 100%.

Comment allez-vous désigner vos candidats ?

Nous avons deux processus. L’un pour des circonscriptions considérées comme gagnables, où nous avons une validation nationale. L’autre considérée comme moins gagnable et ce sera une validation à l’échelle régionale. Le tout passant par des assemblées générales locales lorsqu’il y a plusieurs candidats. C’est le cas sur certains territoires mais sans que cela fasse polémique. Ensuite en fonction de critères comme la parité, c’est l’instance régionale qui décidera.

 

Charles Fournier au Conseil régional le 13 octobre.

Charles Fournier au Conseil régional le 13 octobre.

Yannick Jadot va se présenter au premier tour de la Présidentielle, s’il a les signatures. Au cas où Marine Le Pen accéderait au second tour, avec cette gauche éclatée, n’allez-vous pas porter une part de responsabilité ?

Nous ne porterons pas cette responsabilité, c’est le fait des partis majoritaires comme le PS qui peuvent imaginer culpabiliser les autres dans ce registre. La situation du FN ce n’est pas de notre responsabilité, en tous cas pas seuls et des alliances de façade, pour juste faire barrage, ne font que reculer l’échéance. De toute façon on nous annonce avec 2 ou 3 % et ce n’est donc pas cela qui va changer la donne. La crise, elle est bien plus profonde et elle devrait interroger tout le monde sur le fonctionnement de notre démocratie. Pour en arriver à activer l’épouvantail FN, c’est que nous avons collectivement failli.

Propos recueilli par Christian Bidault

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail