Parakou (Bénin) va créer un parc forestier dédié à Orléans

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Elu il y a un mois, Charles Toko, le nouveau maire de Parakou, a des projets pour faire vivre la coopération entre sa ville du Bénin et Orléans. En visite privé en France, il a tenu à faire un détour par la ville jumelle à l’occasion de la remise des prix aux enfants qui fréquentent les centres d’animation de l’Aselqo dans les quartiers d’Orléans.

Béatrice Ondunami et Charles Toko, le maire de Parakou.

Béatrice Ondunami et Charles Toko, le maire de Parakou.

Dans le nord de Parakou, qui bénéficie d’une grande forêt, il envisage sérieusement d’édifier un centre de loisirs, ludique, consacré à Orléans, avec en toile de fond l’environnement.  Journaliste à l’origine, à Cotonou (la capitale du Bénin) et à Parakou, Charles Toko a pris en main les destinées du quotidien régional, « La Matinale » dont il est à l’origine et qu’il a fait évolué en groupe de presse avec deux radios (Océan FM à Cotonou et Urban FM à Parakou), une imprimerie et une chaîne de télévision (Océan TV).

L’amitié entre Parakou et Orléans toujours vivace.

L’amitié entre Parakou et Orléans toujours vivace.

Passionné par la faune sauvage et la flore, Charles Toko est encore à l’origine d’un centre de sauvetage de la faune sauvage. Reçu jeudi à  l’hôtel Groslot par Martine Grivot en charge notamment de ce jumelage et Béatrice Odunlami, élue franco-béninoise de la ville.

Charles Toko n’a pas caché sa joie de connaître Orléans et d’y retrouver des membres de la diaspora béninoise. Ainsi que tout ceux qui ont contribué à ces liens dans le passé comme Micheline Prahecq et Marie-Thérèse Pillet-Duchateau, anciennes conseillères en charge du jumelage à la img_0935mairie. Reste que le plus émouvant de cette cérémonie aura été la remise des prix de dessins aux enfants qui avaient joliment planché sur le thème du cheval.

Dimanche, salle Eiffel, des animations sur le Bénin avec chants, danses, gastronomie…

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail