Tantôt héros, tantôt zéro

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Dans mon dernier billet je me réjouissais d’avoir connu en peu de temps toute la  panoplie de la vie de joueur de Ligue 1. Et bien je me suis trompé… ce que je viens de vivre est bien plus intense et particulier.

loïc puyoPar Loïc Puyo

Je peux comparer ça à des montagnes russes. Même si apparemment les montagnes que je vais être amené à rencontrer au club seront plus chinoises que russes… enfin bref !

Je voyais ce mois d’octobre comme très attractif avec une confrontation face au PSG, mon club de cœur, un déplacement à Bordeaux devant ma famille et en conclusion un nouveau match à l’extérieur sur le Rocher de Monaco.

Tout ne s’est pas passé comme je l’espérais, même si au final j’ai eu la chance de connaître des joies encore jamais ressenties dans ma carrière.

Tout a d’abord commencé par la préparation de la réception du grand PSG. Un match que tout le monde a envie de jouer bien sûr. Mes parents avaient même fait le déplacement pour y assister. Malheureusement je n’ai pas fait partie des plans et le coach a choisi de ne pas me sélectionner pour la rencontre. Gros coup de massue ! C’était la première fois depuis mon arrivée à Nancy que je n’étais pas dans le groupe jusqu’au coup d’envoi. C’est dur à encaisser mais c’est la règle du jeu. Il y a des choix à faire et quoi qu’il arrive je les respecte.  

J’ai donc suivi des tribunes cette défaite frustrante 2-1 qui nous laisse encore un goût amer.

Le dimanche en réserve, Pagny plutot que Paris

Le dimanche je suis allé jouer un match avec l’équipe réserve… Faute d’affronter Paris, j’ai joué face à Pagny… à quelques lettres près je réalisais mon rêve. Cela m’a permis de retrouver du rythme en match, ce qui me manquait depuis un certain temps.

La semaine d’après se présente un déplacement à Bordeaux. Un voyage spécial pour moi dans la mesure où ma famille proche réside en Gironde. Et bien encore une fois c’est la déception qui l’emporte. Je suis à nouveau laissé hors du groupe.

Là vraiment j’accuse le coup et me remet fortement en question. Qu’est-ce qui ne va pas ? Pourquoi je ne rentre plus dans les plans ? Vais-je retrouver à nouveau ma place ? C’est inconscient, mais le doute s’installe. Je laisse passer le week-end pour bien réfléchir et reprendre le dessus.

L'un des deux buts contre Caen.

L’un des deux buts contre Caen.

Le mercredi se présente un match de Coupe de la Ligue. Notre entrée en lice se fait face à Caen. Le coach décide de laisser au repos certains “titulaires” et me redonne ma chance. Et quelle chance! Le match s’est passé comme dans un rêve. À la clé un doublé, dont le plus beau but de ma carrière, et une passe décisive du pied droit ! Comme quoi le foot parfois… trois jours avant je me demandais si j’allais réintégrer l’équipe, et là je reviens sur le devant de la scène. Je me retrouve dans la peau du héros après s’être senti “zéro” (ou presque) quelques jours auparavant c’est vraiment génial.

Le 6-0 du Rocher…

monacoLe samedi,  Caen est de nouveau notre adversaire mais cette fois-ci en championnat. Je suis à nouveau titulaire. J’ai été récompensé de ma prestation du mercredi. Et là, à nouveau grosse satisfaction avec la victoire au bout et le soulagement d’enfin gagner devant notre public. La semaine se conclut idéalement.

Mais les semaines se suivent et ne ressemblent pas… À l’heure où je vous écris on rentre, les valises pleines, d’un déplacement sur le Rocher de Monaco. Ce Rocher, on l’a pris en pleine poire avec une défaite humiliante 6-0 face à un adversaire largement supérieur. Il faut s’incliner et surtout digérer.

Maintenant se présente une trêve de 15 jours. Le fond a été touché avec cette déculottée. Il faut désormais travailler pour remonter la pente. Raccrocher le bon wagon est à notre portée, mais des trous d’air comme ça il faudra absolument les éviter. Contre Monaco on a déraillé, maintenant les déconvenues doivent être terminées.

Cette période à rebondissements s’achève. Mais je ne doute pas que de nouveaux événements viendront m’offrir de nouvelles anecdotes à vous conter.

L.P

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. C’est aussi douloureux cette période où le président de l’A.S. Nancy-Lorraine a cédé son club à des investisseurs chinois, pour se consacrer à sa candidature à la présidence de la F.F.F. et se trouve confronté à une nouvelle candidature de Noël Le Graët. Toujours se méfier de celui qui vous choisi comme dauphin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail