Pierre Allorant nouveau doyen de la faculté de Droit et de Gestion d’Orléans

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

La faculté de droit et de gestion d’Orléans a un nouveau “patron”, Pierre Allorant. Il a été élu jeudi par le Conseil de gestion et succède ainsi à Cem Ertur décédé début octobre des suites d’une longue maladie. Ce dernier dirigeait la fac de droit depuis 2013.

Pierre Allorant

Pierre Allorant.

A 54 ans, Pierre Allorant, brillant universitaire, professeur d’histoire du droit entame un mandat de cinq ans. Il a battu l’autre candidate à cette charge, Corinne Leveleux-Teixeira, très proche de l’ancien doyen, conseillère municipale d’Orléans et également professeur d’histoire du droit. De 2009 à 2012, PIerre Allorant avait été vice-président de l’université d’Orléans.

Très impliqué dans la vie locale, membre du CESER du Centre-Val de Loire et du Conseil de développement de l’Agglomération d’Orléans, Pierre Allorant, marié père de quatre enfants, est aussi secrétaire général du comité d’histoire parlementaire et politique. Avec ses confrères de POLEN, il est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire dans la région.(dont un récent sur Jean Zay), Son directeur adjoint sera un économiste, Thierry Baudassé.

Le déménagement à Madeleine

img_9832En dehors de la gestion classique qui devra prendre en compte les difficultés financières  graves que traverse l’université d’Orléans, le grand projet qu’aura à conduire Pierre Allorant, durant son mandat, sera le déménagement de la faculté de droit et de gestion depuis La Source jusque sur le site de l’ancien hôpital Madeleine, en centre ville. Du sans neuf pour Orléans que cette arrivée d’étudiants et d’enseignants au coeur du chantier phare de la municipalité d’Olivier Carré.

“Encore meilleures qu’à La Source”

Favorable au projet, voici ce qu’en disait Pierre Allorant à ses collègues durant sa campagne: “comme beaucoup d’entre vous, je suis attaché à la qualité environnementale du campus, au confort de notre équipement en amphithéâtres, bureaux, bibliothèque, restauration et logements étudiants, aux contacts avec les autres composantes. Toutefois, je pense que l’installation de notre faculté au cœur de la capitale régionale peut nous offrir une attractivité renforcée et susciter des projets novateurs, dans un environnement administratif, économique, culturel stimulant, à proximité de nos partenaires institutionnels, de la Cour d’appel, du Tribunal administratif, des professionnels du droit, de la gestion et de l’économie”. Le nouveau doyen se dit prêt à écouter tous les usagers de la fac de droit afin, en centre ville “de bénéficier de conditions de vie et de travail des personnels, des enseignants et enseignants-chercheurs, des étudiants encore meilleures qu’à La Source”. Une faculté de Droit qui bénéficiera aussi de la proximité de la future école de commerce prévue à Madeleine.

Pierre Allorant, politologue reconnu, collabore régulièrement à Mag’Centre avec des chroniques sur l’actualité où sa culture politique teintée d’un humour parfois féroce, font merveille.

Ch.B

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. “Du sans neuf pour Orléans” et pour une Université sous perfusion ! Un petit sourire matinal sous la grisaille et la pluie !
    Madame Leveleux-Teixeira va de défaite en défaite. Elle va nous faire un coup de sang ou de déprime !

  2. Curieux tout de même d’élire une personnalité qui a été vice-présidente aussi longtemps de l’Université d’Orléans et qui a assisté (et sans doute participé) aux choix aberrants qui ont justement mis l’université dans une situation budgétaire gravissime… Les projets dont il se fait l’écho attestent que cet homme n’est toujours pas descendu de son piédestal et n’a visiblement pas encore pris en compte la gravité de la situation, contrairement à ses homologues récemments élus au CA qui eux semblent vouloir faire preuve de plus de transparence.

  3. Deux hommes à la tête de la faculté de droit , pourtant les enseignantEs n’y manquent pas , même hors de Me Leveleux -Teixeira .
    Doit-on y voir le conformisme , sinon le conservatisme de ce département ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail