“Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas”: joyeux !

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Les deux instigateurs de ce spectacle de danse avaient déjà su nous surprendre lors des soirées Performances de la Scène Nationale 2016 avec un spectacle intitulé “Exuvie” dont la particularité était qu’il se déroulait dans de la cire chaude qui se gélifiait au fil de la chorégraphie.

©Christian_Rausch

©Christian_Rausch

Ce vendredi soir à la Scène Nationale, Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours proposait une nouvelle chorégraphie dans un dispositif aussi intrigant qu’inquiétant. Le spectacle commence avec cinq danseurs à plat dos sous un ciel très bas de couteaux pointés vers leurs entrailles, couteaux qui ajoutent à leur aspect acéré l’éclat aigu de la lumière qui nous blesse les yeux.
L’image est forte et la musique jouée sur scène, sur un rythme lancinant vient amplifier une sensation que les danseurs vont petit à petit déjouer, d’abord au sol, par leur mouvement répétitif d’une étonnante simplicité, ils vont commencer à tisser un lien entre les corps pour repousser la menace qui plane sur eux.
Et lentement au rythme du plafond de couteaux qui s’élève, la chorégraphie musicale, dans un bel ensemble, va imposer un climat de plus en plus joyeux jonglant avec les citations culturelles ou sportives, du haka des rugbymen aux comptines pour enfants, formant, entre une marche militaire et des silhouettes “égyptiennes”, des tableaux vivants aux costumes  de plus en  plus colorés, tableaux qui ne sont pas sans rappeler inconsciemment parfois le martyr de Saint Sébastien ou le Radeau de la Méduse.

©Christian_Rausch

©Christian_Rausch

Et ce patchwork chorégraphique et musical finit par imposer son énergie communicative, voire à susciter une sorte d’enthousiasme dans la salle, développant une sereine métaphore de la joie collective qui repousse cette menace qui plane au dessus de nos têtes.

GP

“Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas”

Vendredi 18 novembre 2016
Scène nationale d’Orléans
Création: Christophe Béranger, Jonathan Pranlas-Descours
Compagnie Sine Qua Non Art

Danseurs Christophe Béranger, Jorge Moré Calderon, Virginie Garcia, Jonathan Pranlas-Descours, Francesca Ziviani
Création sonore et musique live Yohan Landry et Damien Skoracki

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail