Nicolas Sarkozy va ouvrir un food-truck de saucisses-frites

goracentre

Éliminé de la primaire de la droite et du centre, l’ex Président de la République et président des Républicains a annoncé, dimanche soir, qu’il allait se consacrer à des “passions plus privées que publiques”. C’est ainsi qu’il devrait, selon nos informations, ouvrir prochainement avec Carla son épouse un food-truck spécialisé dans les saucisses-frites.

Jambon frites

Saucisses mais aussi toutes sortes de jambons : car dans le cochon, tout est bon !

“Peu de gens le savent, mais j’ai mon permis poids-lourd”, dit le candidat malheureux à la primaire de la droite et du centre, “je l’ai passé lors de ma traversée du désert après 1995 et mon soutien à Édouard Balladur, qui m’avait laissé un peu de temps libre ensuite pour quelques années. J’ai plein de compétences et d’acquis d’expérience vous savez ?”.

Saucisses-frites, jambon blanc ou braisé frites, enfin bref tout ce qui est bon dans le cochon sera possible dans ce food-truck avec Nicolas Sarkozy derrière les fourneaux, et Carla Bruni à l’animation musicale. “Il faut améliorer le concept des food-trucks” déclare l’ancien Président, “ne diffuser que des radios où l’on entend des journalistes dire du mal des politiques au nom de leurs propres convictions ce n’est plus tenable, ça ferait fuir les clients. Carla jouera de la guitare pendant que je ferai baigner les frites dans l’huile“. Il ne compte pas faire que ça d’ailleurs : craignant désormais de s’ennuyer un peu, il se mettra sous statut d’auto-entrepreneur, afin d’avoir de la flexibilité dans son travail. “Carla sera formée aussi à la cuisson des saucisses-frites, pour que je puisse me libérer le plus souvent possible pour aller chercher notre fille à l’école à 16h”.

Et d’ajouter avec un sens du business bien affûté : “si des gens ne mangent pas de porc, ils auront droit à une double ration de frites !”. De son côté, dans le pétrin suite à son score digne d’une élection de délégué de classe d’un collège de sous-préfecture, Jean-François Copé annonce qu’il va ouvrir une boulangerie-viennoiserie dans son fief de Meaux.

food truck

 

(article parodique)

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Mouais ! Pas très drôle cette fois Le GoraCentre. Avec ma vue qui baisse, j’avais lu qu’il serait derrière les barreaux avant de mettre mes lunettes et de comprendre qu’il s’agissait de “devant les fourneaux”. Maintenant qu’il est mis en examen, il va pouvoir retourner devant les écoles, avec son langage peu châtié et toutes ses affaires. Le sac à dos est bien lourd.
    Je n’ai aucun souvenir de lui quand nous étions tous les deux à la fac de droit de Nanterre, pourtant ces années ont été mouvementées, avec les étudiants en Lettres et en Sciences-éco qui imposaient leurs grèves aux juristes, à coups de casque de moto, pieds de tables cassés et autres assemblées “générales” à mains levées, sans aucun contrôle. Le tout avec la bénédiction du doyen de l’époque Jean-Maurice Verdier (dit Maurice merdier …), professeur bien au chaud, de droit … du travail, puis de droit privé. Quand on pense qu’il a même présidé l’Université de Nanterre et que ses collègues lui ont offert des Mélanges !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail