Femmes, migrantes et pauvres : la triple peine

boatpeople-263x263Un café géo qui ouvre le cycle Migrants et réfugiés en Europe organisé en 2016 et 2017 par l’Université Populaire de Tours et la CIMADE (groupe local de Tours).

Les femmes migrantes constituent la moitié des migrations internationales, mais pourquoi restent-elles largement invisibles? Elles sont souvent victimes d’une triple discrimination : être femmes, être étrangères et être pauvres. Comment s’effectue alors leur insertion ?

Avec Chadia Arab, géographe à ESO, Université d’Angers et Sophie Bouchart, Cimade, Tours

Mercredi 30 novembre 2016 – 20 h 30

Centre Social Pluriel(le)s 2, avenue du Général de Gaulle 37 000 Tours

http://www.universite-populaire-tours.fr/






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail