Le nouveau lycée de l’Orléanais sera édifié à Châteauneuf-sur-Loire

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Ce sera Châteauneuf-sur-Loire. A l’horizon 2023, c’est dans cette petite ville ligérienne de l’est orléanais que sera construit le nouveau lycée du Loiret. La décision a été annoncé e lundi au Conseil régional devant les élus, les représentants de l’académie et Mme le maire de Chateauneuf-sur-Loire, Florence Galzin.

lycee-monod

Le lycée Jacques Monod qui va être en surchauffe.

“Entre 2015 et 2030, il manquera entre 700 et 900 places dans les lycées du grand bassin d’Orléans” explique François Bonneau, le président du conseil régional qui a présenté le choix avec Cathy Münsch-Masse, la vice-présidente en charge de l’éducation. Sur cette période, selon l’étude très fine réalisée par  par le cabinet TMO de Rennes, les 18 établissements de la zone du bassin d’Orléans connaîtront une croissance de leurs effectifs de 1 350 élèves.

Dans ces projections sont prises en compte les prévisions de l’INSEE qui  prévoient aussi l’arrivée de nouvelle population dans un bassin économiquement dynamique. Restait à la jouer finament pour ne pas “déshabiller le lycée de Gien”, tout en déchargeant Jacques Monod à Saint-Jean-de-Braye, le plus en surchauffe sur l’est de l’agglomération. En 2026 en effet, sans l’arrivée du nouveau lycée, la croissance en effectif dans cet établissement atteindrait 129%. 

Un lycée de mille places

Bonneau Dessaignes Blois

François Bonneau.

Toutes les études réalisées convergent vers Châteauneuf-sur-Loire alors que certains élus du conseil régional dont Forent Montillot (UDI) et le Front national militaient pour Bray-en-Val.

Pour ne pas être pris au dépourvu, le conseil régional a décidé d’un lycée d’une capacité de 1 000 places avec extension possible s’il faut absorber d”autres élèves. Coût de l’opération, une trentaine de millions d’euros. “La balle est maintenant dans le camp de l’Etat et du préfet”, a dit lundi François Bonneau, car il faudra bien prévoir des enseignants et du personnel administratif pour encadrer ces 1 000 élèves. Ce beau projet que tout le monde trouve indispensable pourrait-il être remis en cause si un jour était décidé une baisse drastique des effectifs de fonctionnaires…?

Le dernier lycée construit dans la région l’avait été à:Bourges, un lycée agricole, il y a six ans. Ce projet de lycée nouveau à Chateauneuf-sur-Loire, où le lieu d’implantation n’est pas encore choisi, devrait passer en commission permanente en janvier 2017.

Ch.B

Et à Epernon en Eure-et-Loir

Sur les huit bassins de vie en tension démographiques du Centre-Val de Loire, un autre lycée devra être construit à peu près aux mêmes échéances en Eure-et-Loir, sur les franges franciliennes. Ce nouvel établissement sera implanté à Epernon à mi-distance entre Dreux et Chartres et au bord de la frontière avec l’Ile-de-France

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail