Blois : le résistant Raymond Casas est décédé

Raymond Casas.

Raymond Casas.

Une figure blésoise s’est éteinte avec la disparition de Raymond Casas, à l’âge de 90 ans. Né à Blois en 1926 dans une famille d’origine espagnole, cet ancien militant du Parti communiste français ajusteur-fraiseur adhère en 1942 aux Jeunesses communistes et participe activement à la Résistance, ainsi qu’à la libération de Blois. Il poursuit l’action lors de la libération de la Bretagne avec le corps franc Valin de la Vayssière où il est sergent-chef FFI ; en 1946 il est démobilisé. Décoré de la Croix de Guerre, il retourne à l’usine. En 1956 il se présenta aux élections législatives à Blois mais fut battu. En désaccord avec la ligne anti-stalinienne, il quitte le PCF au congrès départemental de Loir-et-Cher à Contres et rejoint le mouvement marxiste-léniniste en 1966. Il dirigera ce parti de 1967 à 1970, année où il est exclu suite à un désaccord. Il quitte la politique en 1972. Il consacrera la majeure partie de son temps à l’écriture d’ouvrages sur la résistance, puis à la création Musée de la Résistance et de la Déportation de Blois (1995), où il était encore présent en septembre 2015 pour les 20 ans du musée, et auquel il consacra ses dernières forces. Homme de conviction et de débat, il aimait rencontrer en face de lui des contradicteurs à la hauteur. Il donnait beaucoup de conférences dans le milieu scolaire, témoignant avec passion d’une période qui avait façonné toute une génération en même temps que son époque. Le maire de Blois Marc Gricourt a indiqué, en préambule au conseil municipal du 21 novembre et à une minute de silence à sa mémoire, qu’un lieu lui serait dédié dans le quartier Vienne.

F.S.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail