Loir-et-Cher : mesures préventives et de précaution pour les élevages avicoles

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

grues

L’influenza aviaire H5N8 n’est pas transmissible à l’homme, mais des oiseaux sauvages aux oiseaux domestiques oui.

À la suite de la découverte de cas d’influenza aviaire (H5N8, pas de risque de transmission à l’homme) dans l’avifaune sauvage et sur des volailles d’élevages commerciaux en Suisse et dans d’autres pays de l’U.E (Allemagne, Hongrie, Croatie, Danemark, Pologne, Pays-Bas), le ministère de l’Agriculture a décidé de relever le niveau de risque de transmission de cette maladie des oiseaux sauvages aux oiseaux domestiques et de le qualifier désormais de modéré en France et d’élevé sur toutes les communes des zones à risque particulier. En Loir-et-Cher, 80 communes sont considérées comme étant « à risque particulier ».

Le préfet de Loir-et-Cher Jean-Pierre Condemine a réuni mercredi 23 novembre en préfecture les acteurs de la filière pour examiner les conditions de mise en œuvre de l’arrêté ministériel et ses effets sur l’aviculture loir-et-chérienne. Il est à noter qu’aucun élevage avicole n’est contaminé en Loir-et-Cher et plus généralement en France. La chasse reste autorisée. La consommation de volailles ou gibier ne présente aucun danger. Le préfet de Loir-et-Cher rappelle que les mesures prises par le Ministère de l’Agriculture sont des mesures de prévention et de précaution. Ces mesures visent à préserver la qualité des produits de la filière.

Jean-Pierre Condemine a envoyé un courrier à tous les maires du département et aux éleveurs des zones à “risque particulier” afin de les informer des dispositions et mesures à appliquer. En outre, la réunion avec les acteurs de la filières a permis d’évoquer les différentes dérogations qui pourraient être mise en place pour les élevages commerciaux de volailles en plein air qui respectent les mesures de biosécurité prises et suivies par un vétérinaire.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Encore et toujours plus de réglementation pour les éleveurs. Salops d’oiseaux immigrés contamineurs !
    On va devoir payer le foie gras à prix fort cette année et si en plus on commence à faire circuler des alertes sur le gibier à plume gentiment lâché un ou deux jours avant le passage des chasseurs… Ceci dit, lors de mes trois derniers passages en Sologne, je n’ai rien vu traverser la route, ni y être déjà écrasé.

  2. IL SERAIT PREFERABLE DE LEGIFERER POUR INTERDIRE ENFIN LES HONTEUX ELEVAGES DE POULES ET CAILLES AUSSI EN CAGE.MAIS BIEN SUR ON NE PARLE PAS DE CELA DANS LES ALLEES DE L OPEN AGRI FOOD OU SEUL LE FRIC FAIT VALEUR DE REFERENCE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail