Jean-Michel Baylet soutiendra le passage d’Orléans et Tours en métropoles devant l’Assemblée

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Ministre de l’Aménagement du territoire, Jean-Michel Baylet présentera devant l’Assemblée nationale son projet de loi sur le statut de Paris et sur l’aménagement métropolitain. Défendra t-il à nouveau le passage d’Orléans et Tours en métropole qui a été retoqué au Sénat? De passage à Orléans jeudi (pour signer l’avenant au Contrat de plan), avant de se rendre en Eure-et-Loir, Jean-Michel Baylet a répondu aux questions sur ce dossier.

img_9572

Le gouvernement va-t-il soutenir mordicus Orléans pour son passage en métropole ?

Jean-Michel Baylet. Naturellement je  m’y suis engagé, le Premier ministre s’y est engagé, le Président de la République s’y est engagé. Vous comprenez bien qu’avec des tels soutiens, j’espère que nous arriverons à bonnes fins. Le 13 décembre, le débat débutera à l’Assemblée nationale et je n’ai pas caché que je déposerai un amendement gouvernemental pour rétablir l’article 41 de la loi dans lequel Orléans devait devenir métropole. C’est légitime, Orléans le mérite, nous sommes d’accord, que ce soit avec le président de la Région ou que ce soit le maire d’Orléans que je viens de rencontrer, je ne crois pas qu’il y aura les mêmes difficultés à l’Assemblée qu’au Sénat, et je suis sûr que d’ici à la fin de l’année Orléans sera métropole et que vous pourrez passer Noël en fêtant dignement cette bonne nouvelle.

Et Tours… ?

BayletTours n’est pas dans l’article 41, mais j’ai rencontré les élus de Tours et je ne leur ai pas caché que si les amendements sont déposés pour que Tours devienne métropole, je donnerai aussi avis favorable, comme ce fut le cas au Sénat. Malheureusement le Sénat n’a suivi, ni sur Orléans, ni sur Tours. Je répète ce que j’ai dit sur Orléans, les Tourangeaux devraient passer un bon Noël, avec un beau cadeau de fin d’année.

Deux villes métropole à cent kilomètres de distance, est-ce bien raisonnable ?

Naturellement.  Parce que le maire d’Orléans et le maire de Tours m’ont donné leur accord pour constituer un pôle métropolitain à l’instar de ce qui s’est fait entre Nançy et Metz. Ce serait déraisonnable si elles se tournaient le dos. C’est l’occasion de les rapprocher et de porter haut et fort les couleurs du Val de Loire.

S’agissant de Tours vous avez évolué, au mois de juin vous n’étiez pas favorable à faire entrer plus de métropoles…Qui vous a convaincu… ?

 Nous avons déjà plus de communes que l’Europe réunie, il n’est pas utile de faire plus de métropoles que le monde entier réuni.

BayletVous avez voulu contenter tout le monde… ?

Je m’étais positionné par rapport aux textes existants, puis j’ai rencontré les élus tourangeaux. Ils m’ont convaincu par leur dynamisme, la qualité de leur dossier et leur œcuménisme, que Tours mérite d’être métropole.  J’ai donc donné avis favorable.

Marisol Touraine a joué un rôle dans cette évolution ?

Marisol Touraine est ma voisine au conseil des Ministres, elle m’a dit combien elle y était favorable.

Propos recueillis par Ch.B

 

————————————————————————– 

Jean-Michel Baylet, François Bonneau, Nacer Meddah.

Jean-Michel Baylet, François Bonneau, Nacer Meddah.@A.Canon

22,3 millions d’euros, c’est la prime rondelette, l’avenant, qu’a obtenu la région Centre-Val de Loire sur le contrat de plan Etat-Région (CPER) sur la période 2015-2020 (30 milliards d’euros au total). Jeudi à l’hôtel de région, Jean-Michel Baylet en tournée dans la région a apposé sa signature au bas du document en présence des acteurs régionaux et de Nacer Meddah, le préfet qui s’est aussi décarcassé pour ces crédits qui iront à l’enseignement supérieur et l’INSA (Ecole d’ingénieurs) de Blois (3,9 millions), à l’amélioration de la ligne TER Orléans-Paris (4,4 m€) et pour différents aménagements routiers sur Dreux,Issoudun et Chârost (1,7m€). 

A quoi s’ajoutent des crédits pour le POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) et pour l’innovation. Jean-Michel Baylet après avoir rendu hommage au sénateur Pinton qui vient de disparaître, a insisté sur “la complémentarité entre la rural et l’urbain” et il a pris comme exemple le contrat qui vient d’être signé entre Brest-métropole et des communes rurales à 50 km du port breton. François Bonneau a lui illustré l’intérêt de cet avenant pour sa Région en prenant l’exemple de la troisième tranche de l’IUT d’Orléans et celui de la rénovation du site des Tanneurs à Tours.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Répartition des crédits du CPER ; position sur le choix d’une métropole: on sait pour quelle ville roule le président de Région…
    Tours devrait demander son rattachement à la région Pays de la Loire, qu’on en finisse une fois pour toutes.

  2. Totalement d’accord Derrien. Tours, l’agglo et la Touraine n’ont rien à faire dans cette région aux petits pieds…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail