Une France Bleu-Marie ou Bleu-Marine ?

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

On aurait pu en rester bleu si, à cette deuxième tournée primaire de gros bleu, une grande vague bleue de bulletins (écrits à la main) avait propulsé dans la grande bleue Poisson ou Sarkozy mais ce fût Fillon le préféré des pro-capitalistes (système politique fondé sur l’exploitation financière d’humains).

tarche

Malgré la retenue des sondages (avez-vous remarqué comme ils ont été discrets ?), après les coups de pied de l’âne, les couleuvres avalées, les langues de vipères et autres noms d’oiseaux échangés c’est donc le cadet, bien que pas né de la dernière pluie (le nom Fillon vient de dernier fils, dernier né) qui a remporté la peluche, le petit ours bleu, ayant clamé haut et fort, palsambleu, sa filiation catholique. Il portera donc les couleurs de son clan : le bleu marial, très certainement face à Marion dite ‘’Marine’’ Lepen et son bleu-Marine.

Fillon n’est pas un bas-bleu en matière de cuisine électorale mais peut-on dire que c’est un cordon bleu ? Et Lepen est-elle fleur bleue ?

Au temps des cerises 2017 vont fleurir des bleus à l’âme et la cohorte des candidats à la défaite ne pourront pas dire qu’ils n’y avaient vu que du bleu. Au moment de choisir ce sera compliqué pour les daltoniens et pour tous les autres voulant éviter les bleus : difficile de ne pas se faire avoir comme des bleus.

’ En Mai fais ce qu’il te plaît “ dit le proverbe. Peut-être verrons nous le beau rouge de la vie colorer les rues, les places, les assemblées de toutes celles et ceux qui, ne participant plus aux aventures de ces Schtroumphs bleus, leur auront refusé un bleu-seing.

FT

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. N’importe quoi ! Où veut en venir l’auteur de cet article qui n’a pas de sens. Un peu de sérieux ne ferait pas de mal, s’agissant de l’avenir de la France pour au moins les 5 prochaines années.
    La seule vérité de cet article, c’est la cohorte des candidats à la défaite. Et oui, il n’y a qu’un seul gagnant, qui doit devenir le président de tous les Français. La France étant un éternel pays d’opposition, à qui il faut faire accepter les décisions du pouvoir aux forceps, avec des cortèges de braillards en chasubles et avec drapeaux, tous désunis et bien incapables de proposer quelque chose ou de faire la Révolution depuis tant d’années.

    • Juste un mot : bravo pour votre intervention. L’auteur de cet article laissant même entendre en filigrane que la contestation de l’élection pourrait se retrouver dans la rue. Quel mépris de la démocratie et du vote du peuple ces propos laissent transparaitre!

    • Heureusement que des articles au ton léger comme celui-ci nous permettent un pas de côté par rapport aux certitudes, voltes-faces auxquelles nous ont habitués les hommes politiques.
      Une certitude pour moi, la loi du plus apte qui doit survivre à laquelle nous sommes invité ne me convient pas et Fillon est dans ce filon.

    • Merci, Laudes, de nous épargner vos diatribes aussi pénibles que systématiques.
      Pour ceux que la lecture de Mag’Centre rend ronchon, la presse réactionnaire est suffisamment abondante .
      Quand je pense que “laudes”, en latin, signifie “louanges”, je me dis que votre nom est bien mal choisi !

  2. Oui un peu de sérieux Fred ! Comme si il ne te restait que la poésie pour ne pas sombrer dans le désespoir..

    Bizoux Jeannot

    Comme je ferais nettement moins bien et que je n’ai pas le temps, une citation de René Char pour Mr Laudes :

    Il ne faudrait pas aimer les hommes pour leur être d’un réel secours. Seulement désirer rendre meilleure telle expression de leur regard lorsqu’il se pose sur plus appauvri qu’eux, prolonger d’une seconde telle minute agréable de leur vie. A partir de cette démarche et chaque racine traitée, leur respiration se ferait plus sereine. Surtout ne pas entièrement leur supprimer ces sentiers pénibles, à l’effort desquels succède l’évidence de la vérité à travers pleurs et fruits.

    Feuillets d’hypnos N° 135
    René Char

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail