Serge Grouard à l’école médiatique de Jean-Pierre Sueur et Jack Lang!

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Serge Grouard, le député du Loiret ne tient plus en place. Il se dit tellement dans le Landernau que lui, le fidèle lieutenant de François Fillon, pourrait toucher un maroquin si l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy entrait à l’Élysée, que Serge Grouard est sur un nuage. Il n’y a que la presse écrite nationale qui ignore l’importance déterminante de l’ancien maire d’Orléans dans l’entourage proche de François Fillon.

fillon Grouard

Serge Grouard et François Fillon

Ainsi les grands titres comme Le Monde, Libé ou les Échos oublient son nom lorsqu’ils font des papiers sur la galaxie Fillon, l’équipe rapproché du candidat à l’Elysée. Ils ne citent que Valérie Boyer, Gérard Larcher, Bruno Retailleau, Jérome Chartier, Patrick Stéphanini… Mais pas de Serge Grouard. C’est à n’y rien comprendre. Ces gens-là sont-ils mal informés ? Ne lisent-ils pas la presse locale dans laquelle Serge Grouard explique derechef que c’est lui qui a conseillé à Fillon de se présenter, puis lui a rédigé son projet ? On se perd en conjectures.

François Fillon

D’autant que lorsqu’une caméra se braque sur François Fillon, vous pouvez être sûr, ou à peu près, de trouver Serge Grouard dans le champ. Tout un art. L’un des meilleurs dans ce sport de haut niveau s’appelait Jack Lang. Dès que François Mitterrand faisait une sortie devant la presse, l’ancien maire de Blois s’y prenait à merveille pour apparaître comme par miracle dans le sillage de son maître et récolter ainsi une once de lumière divine. Alors, Serge Grouard futur ministre de la Culture?

Comme Sarkozy lors de l’hommage à Charlie

fillon vigier peltierCe fut flagrant lors de la troisième mi-temps du match Juppé-Fillon jeudi soir : le  Sarthois a répondu aux questions d’un journaliste de France 2, après le débat. Et qui a-t-on vu se dandiner, jouer des coudes pour être au premier plan à côté de son mentor? Serge Grouard. On aurait dit Nicolas Sarkozy lors de la manifestation planétaire en hommage aux victimes de Charlie et de l’Hyper Cacher, tentant comme un rugbyman en mêlée de gagner le premier rang pour être au coude à coude avec les grands de ce monde. 

Pour être aussi efficace dans l’exposition médiatique, Serge Grouard a du prendre des leçons d’un maître, Jean-Pierre Sueur, un autre ancien maire d’Orléans qui n’a pas son pareil pour figurer sur les photos lorsqu’un ministre se déplace.

Au moins, cette débauche d’énergie rassure-t-elle en tous cas tout le monde, Serge Grouard a recouvré la santé, les problèmes qui l’ont fait démissionner de son mandat sont bien loin, et c’est bien là l’essentiel.

Ch.B

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Il a eu droit à une interview vidéo de Nicolas Beytout
    patron du journal l’Opinion, journal très libéral qui a “un tirage phénoménal”et sponsorisé par M. Bernard Arnaud PDG de LVMH et autres patrons du CAC 40.

  2. La tribune de “Ch.B” a dû vexer grave Serge Grouard.Ce dernier s’est vraisemblablement démené pour que sa photo apparaisse ce matin en médaillon dans le JDD dans “l’équipe rapprochée” de Fillon. Sergio a encore du boulot toutefois pour qu’on ne lise plus “Dernier de l’équipe, le député LR Serge Grouard…”. Dernier !? Ca doit pas faire plaisir.
    Bon incontestablement notre homme, après avoir brutalement “largué” les orléanais a retrouvé une forme olympique.

  3. Ministre de François Fillon ? Pourquoi pas ! Mais je le verrais plutôt à l’environnement, domaine dans lequel il a de réelles compétences.
    Pour ce qui est d’être sur la photo, Jack Lang était très habile, certes, mais c’était moins ostensible et moins ridicule que Nicolas Sarkozy à la fameuse manif. Enfin, pour Jean-Pierre Sueur, c’est plus simple pour lui d’être sur la photo : il est tellement grand qu’il finit toujours par se faire remarquer sans avoir besoin de jouer des coudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail