Guillaume Peltier partagé entre « enthousiasme et humilité »

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

peltier meeting sarkozyAu soir du second tour de la primaire de la droite et du centre, qui a rassemblé en Loir-et-Cher 22.527 électeurs, le secrétaire départemental Les Républicains Guillaume Peltier fait preuve « d’une vraie fierté comme président de la primaire en Loir-et-Cher, c’était une primaire populaire et impartiale ».

Il se « réjouit de la victoire de François Fillon, celle d’une droite courageuse, fière et authentique que je défends depuis des années ».

73,5 % des votants Loir-et-Chériens ont porté leurs suffrages à François Fillon (69% dans la 1ère circonscription de Blois ; 75,8 % dans la 2e circonscription de Romorantin et 76,1 % dans la 3e circonscription de Vendôme). « Ce fut une vraie joie d’accompagner cette semaine François Fillon, notamment lors de son meeting à Lyon. Il réalise un score de 83 % dans ma commune », se félicite le maire de Neung-sur-Beuvron et conseiller régional.

Désormais, tout commence…

Mais avec la moitié des votants qui affichent plus de 65 ans au compteur, environ 14 % d’entre eux issus de classes sociales très populaires, et une quasi absence des moins de 35 ans dans les bureaux de vote, le Sarthois n’est pas encore assis dans le fauteuil du 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré, Paris 8e« Nous devons être enthousiastes, mais aussi avoir de l’humilité. Certes, 4,5 millions de Français ont voté pour cette primaire, mais c’est un commencement. Tout commence à partir de maintenant. J’aime beaucoup les deux mots – parmi d’autres – qu’il a prononcés ce soir : renaissance et espérance. C’est ce dont nous allons avoir besoin pour gagner en mai 2017 et clore ce quinquennat socialiste. Et pour cela, il va avoir besoin de tout le monde ! ». Y compris probablement du jeune retraité de dimanche dernier, et de celui de ce dimanche 27 novembre.

François Fillon devra-t-il aussi s’acharner à aller chercher les électeurs du Front national, qui semblent durablement déçus et partis pour de bon ? « La question n’est pas d’aller chercher seulement les électeurs du FN, mais les électeurs qui nous ont quittés. Mais pendant cette primaire j’ai aussi entendu des gens dire : ‘on a envie de revenir’ ; ‘ça faisait 10 ans que j’avais quitté la droite parlementaire’. Nous devrons dire que la droite a compris de ses erreurs, de ses reniements. C’est un défi que nous assumons ».

F.Sabourin.

Originally posted 2016-11-28 00:25:12. Republished by Blog Post Promoter

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail