Constance de Pélichy : “Alain Juppé défendait mes valeurs”

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Constance de Pélichy,La jeune maire L.R. de La Ferté-Saint-Aubin (Loiret) Constance de Pélichy, avait choisi de soutenir Nathalie Kosciusko-Morizet au premier tour de la primaire, puis de se reporter comme elle sur Alain Juppé au second. “Les Français ont fait le choix de tourner le dos à la modernité” regrette-t-elle à propos du premier tour, “alors qu’ils avaient toutes possibilités d’aller voter”. Elle note d’ailleurs que peu de jeunes ont fait la démarche. Quant au second tour, Constance de Pélichy se dit “fortement déçu car Alain Juppé, qui a perdu, défendait les valeurs dans lesquelles je me retrouve”. Pour autant, tout en soulignant le succès de la primaire, elle estime que François Fillon “saura mettre son camp en ordre de marche”, vers la présidentielle.

Originally posted 2016-11-28 01:22:56. Republished by Blog Post Promoter

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. POUR LES ELECTEURS DE LA FERTE NKM N est MEME PAS DE DROITE OU ALORS UNE DROITE QUI A PEUR DE SON OMBRE.AUCUN REGRET POUR MR JUPPE NI POUR LES ETATS D AME DE CONSTANCE.

  2. Les valeurs d’ Alain Juppé ? condamné en première instance à 18 mois de prison avec sursis, 5 ans de privation de ses droits civiques, et 10 ans d’interdiction de se présenter devant des électeurs pour avoir, disent les juges, « trompé la confiance du peuple français » (peine réduite en appel, suite à des pressions de la part de Jacques Chirac.
    Lui qui prône la retraite à 65 ans pour les autres a fait valoir ses droits à la retraite d’inspecteur des Finances (fonction qu’il n’a réellement exercé que 4 ans) à l’âge de 57 ans, Et cumule 12 000 € mensuel de retraite (perçoit en outre sa retraite d’ancien parlementaire (celle de député à l’Assemblée nationale, où il siégeait « détaché » de l’inspection des finances, plus celle de député européen…). Sans compter ses indemnités de maire de Bordeaux et de président de la Communauté urbaine de Bordeaux .
    Elles sont belles les valeurs de Juppé !

  3. La modernité, qu’est-ce que c’est concrètement ? Le mot sonne bien mais le moderne d’aujourd’hui est le vieux c… de demain !
    Il ne s’agit pas d’être moderne (ou ancien d’ailleurs) : il s’agit de proposer des solutions réalistes aux défis actuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail