Les cendres de la SEITA à Fleury les Aubrais

seita fleuryConfronté à une chute continue de ses ventes (-24 % entre 2013 et 2016), la Seita a annoncé mardi 29 novembre lors de son comité central d’entreprise, la fermeture de son centre de recherche de Fleury-les-Aubrais (87 postes) ainsi que celle de son site de production de Riom (239 postes). Le site de Riom ( Puy-de-Dôme), qui produit des paquets des marques Gauloises, News, JPS et Royale, est le dernier à fabriquer encore des cigarettes en France depuis la fermeture de l’usine Seita de Carquefou (Loire-Atlantique) en 2014.

La fermeture sera effective à partir du « second semestre 2017 », a précisé la filiale française du cigarettier britannique Imperial Tobacco. Elle « s’engage dans une phase de recherche intensive de repreneurs pour ces sites en privilégiant des solutions de reconversion susceptibles d’assurer la viabilité des sites et d’offrir des perspectives d’emploi », a précisé la Seita dans un communiqué à l’Agence France-Presse.

Le site de l’usine de la Seita de Fleury les Aubrais fait partie intégrante du périmètre du projet d’aménagement “Interives” promu par l’Agglo, pardon, par Orléans-Métropole.

interives orléans

 

Afficher les commentaires