Vigipirate renforcé, vigilance accrue à la veille des fêtes

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

©afp

©afp

L’Élysée a annoncé que jeudi 1er décembre un  nouveau plan Vigipirate, révisé à la suite des attentats qui ont frappé la France depuis janvier 2015, est entré en vigueur immédiatement.

Ce dispositif, qui donne les consignes aux divers organes de l’État, s’articule désormais en trois niveaux et propose un total de 300 mesures, selon un document public établi par le Secrétariat général à la Défense et de la sécurité nationale (SGDSN), organe dépendant de Matignon ayant chapeauté cette révision décidée il y a plusieurs mois. Comme auparavant, le pilotage de Vigipirate, qui couvre 13 domaines (transports, matières dangereuses, réseaux énergétiques, frontières etc.) dépend du Premier ministre. Le SGDSN diffusera désormais plusieurs fois par an des consignes adaptées aux rendez-vous saisonniers ou aux évènements majeurs sur le territoire

Le premier niveau, vigilance, correspond à la posture permanente, avec l’application du socle des mesures. Le deuxième niveau : sécurité renforcée-risque attentat traduit la réponse de l’État à un niveau élevé de la menace terroriste, avec des mesures supplémentaires, prises au niveau national. C’est le niveau actuel. Le troisième niveau, l’urgence attentat, par nature de courte durée, “déclenche un état de vigilance et de protection maximal, soit en cas de menace d’attaque terroriste documentée et imminente, soit à la suite immédiate d’un attentat”. Notamment pour prévenir un sur-attentat. Il se manifeste notamment par la diffusion d’informations à la télévision, à la radio, sur internet et sur les applications pour téléphones mobiles, ainsi que par des mesures contraignantes.
Mais le document destiné au public dévoilé jeudi n’est que partiel: un volet complet, classé confidentiel défense, est adressé aux pouvoirs publics. Il comprend des informations sensibles dont la publication aurait été de nature à aider les auteurs d’attentats.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail