Blois, réactions à : François Hollande, l’homme qui dit “non” !

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

François HollandeLes réactions blésoises n’ont pas tardé à l’annonce de la non candidature à sa propre succession du Président François Hollande. Sur les réseaux sociaux, en particulier l’incontournable Facebook, c’est un florilège de commentaires et de bons mots, avec tout le sens du discernement et la lucidité inhérente à la précipitation de ce genre d’exercice.

 

Pour Marc Gricourt, “Quelle haute et belle intervention! Quel beau courage, quelle lucidité. Il rejoint des ‘grands’, si rares, comme De Gaulle. C’est un homme responsable, humble, conscient de sa difficulté à rassembler demain une nouvelle fois. L’histoire retiendra de lui, dans une période particulière de crise, d’attentats, qu’il aura malgré des reculades qu’il reconnaît, fait de grandes réformes en garantissant les grands équilibres sociaux auxquels nous sommes attachés. Une incompréhension entre lui et une partie du peuple de gauche. Vous savez ma pensée sur son bilan mais j’ai toujours affirmé mon soutien au Président. Une page se tourne, non sans émotion pour moi comme pour beaucoup je pense. Respect !”

Pour Frédéric Orain, secrétaire départemental du PS : “Pour le coup, chapeau bas. Il y avait plus de courage à ne pas y aller qu’à faire acte de candidature”.

Pascal Usseglio, ex-secrétaire départemental du PS, conseiller régional, file la métaphore gaullienne ouverte par le maire de Blois : “Une intervention digne et à la hauteur. Je salue la décision de François Hollande. Maintenant tout redeviens possible et tout est à écrire pour la gauche. J’appelle toutes celles et tous ceux qui portent des valeurs de gauche à s engager et à se rassembler dans les primaires de gauche en janvier“.

Benjamin Vételé, adjoint au maire de Blois délégué à l’éducation, enfance, jeunesse, centres sociaux, vie étudiante etc. : “Dignité du discours présidentiel. C’était la seule issue possible pour donner une chance à la gauche. Une nouvelle page est à écrire”.

Nicolas Perruchot, ancien maire de Blois (2001-2008), vice-président du conseil départemental de Loir-et-Cher préfère ironiser : “A quand le 20h de Ségolène pour annoncer sa candidature ?”

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail