Blois : le centre d’affaires Victoria 2 inauguré

Situé proche du premier immeuble d’affaires “Victoria”, près du rond-pont de Cap-Ciné et proche de la CCI, le centre d’affaires Victoria 2 a été inauguré vendredi 2 décembre en présence des élus du territoire et de Claude Beaufils, président de Territoires et développement. 1.500 m² partagés pour quatre entreprises sur trois niveaux. Un troisième centre d’affaires “Victoria 3” est à l’étude pour compléter l’offre dans ce secteur très prisé à Blois.

victoria 2

L’opération, menée par la SEM 3 Vals Aménagement, Territoires et développement, Agglopolys, le Conseil régional et le Conseil départemental, a été rondement menée : 15 mois au total dont 9 de travaux. “Une opération exemplaire sur le plan du timing, ce qui montre que quand les élus veulent s’entendre…” souffle le premier vice-président du Conseil départemental de Loir-et-Cher Nicolas Perruchot. 1.500 m² de bureaux que se partagent Actura (centrale d’achats de semences agricoles et produits phytosanitaires), Arthur Loyd, l’agence d’intérim Supplay et Partenaire emploi (conseil en RH). Actura, à l’étroit dans ses anciens locaux de Fossé, avait même fait savoir son intention de déménager… à Orléans. “Les élus de l’agglo se sont battus, et finalement Actura reste ici”, se félicite Christophe Degruelle, président d’Agglopolys. 65 salariés occupent 1.000 m² sur deux niveaux.

victoria 2 rubanSitué près d’un axe très passant – la fameuse zone nord-est de Blois aux senteurs de “bouchons” matin et soir – l’immeuble Victoria 2 bénéficie d’une isolation phonique et thermique pointue grâce au béton-chanvre. 30 tonnes de cette matière, fourni par l’entreprise MNBC (basée à Ecoparc de Neung-sur-Beuvron) permettent cette prouesse.

C’est Territoires et développement (financement et promotion du développement économique de Loir-et-Cher) qui possédait le foncier en stock. D’un coût trop élevé, ils ont revu leurs prétentions à la baisse, et réussi à négocier non pas 50 % mais 25 % de pré-commercialisation pour permettre la construction. “Une prise de risque mesurée” dira Claude Beaufils lors de l’inauguration. Un troisième immeuble est à l’étude (Victoria 3) qui permettra de faire la jonction entre Victoria 1 et 2 et de boucher ce qu’on nomme en immobilier “une dent creuse”.

F.Sabourin.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail