Entretien entre Arthur Nauzyciel et Josef Nadj

LES CHEMINS DE LA CRÉATION

animé par Catherine MALISSARD

Il nous a semblé intéressant de favoriser, avant leur départ d’Orléans, une discussion entre ces deux artistes qui ont marqué la vie culturelle orléanaise pendant de nombreuses années. Nous tenterons d’approcher leur univers à travers leurs différences et leurs ressemblances. Le chorégraphe, l’homme de théâtre ; celui qui ne parle pas avec des mots mais avec des corps qui s’inscrivent dans l’espace, celui qui met en espace et laisse entendre les mots d’un auteur.

nauzycielNé à Paris en 1967, Arthur Nauzyciel, après des études d’arts plastiques et de cinéma, entre à l’âge de 20 ans, à l’école du Théâtre national de Chaillot dirigée par Antoine Vitez. Comédien,  Il a monté ses premières créations au théâtre de Lorient et a signé depuis une vingtaine de pièces dont Place des héros de Thomas Bernhard, monté en 2004 pour la première fois à la Comédie-Française. Il a été  lauréat de la Villa Médicis Hors les Murs au Japon en 1999. En 2007, il succède à Olivier Py à la tête du Centre Dramatique National Orleans/Loiret/Centre et vient d’être nommé au poste de directeur du  théâtre national de Bretagne. Créateur et interprète de nombreux spectacles en France et à l’étranger, il a été régulièrement présent aux festivals d’Avignon et d’Automne (à Paris).
Arthur Nauzyciel propose de défendre un théâtre d’art ouvert sur le monde, questionnant les enjeux de la société contemporaine dans toute sa diversité.

josef nadjD’origine hongroise, Josef Nadj est né en ex-Yougoslavie, dans l’actuelle Serbie. Après une formation à l’histoire de l’art et de la musique à l’université de Budapest – il étudie aussi les arts martiaux, l’expression corporelle et le théâtre – il vient à Paris en 1980 pour suivre des cours de mime avec Marcel Marceau mais il s’initie également au tai-chi et au butô. Il crée sa première compagnie en 1987. Son approche, novatrice l’impose immédiatement comme un pionnier de la danse contemporaine. Il se construit son propre style entre danse-théâtre allemand, arts martiaux et la danse japonaise Butô. Ses chorégraphies sont représentées dans le monde entier.
Il est nommé directeur du Centre Chorégraphique d’Orléans en1997 et présente, en 2006, en tant qu’artiste associé Asobu dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes. Voir ses chorégraphies.
Depuis toujours très influencé par la littérature (Borges, Beckett, Kafka, Michau), Josef Nadj sculpte, dessine et photographie. Ses œuvres sont souvent exposées parallèlement à l’accueil des spectacles. Ses expositions plastiques et photographiques sont, d’ailleurs, à découvrir dans différents lieux culturels de la ville d’Orléans jusqu’en janvier 2018.
Oscillant entre réel et onirisme, tradition et modernité, Josef Nadj interroge le rapport de l’homme à lui-même.

Jeudi 8 décembre 18 h

Musée des Beaux Arts d’Orléans 1 rue Fernand Rabier 45000Orléans

http://www.bude-orleans.org/index.html

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail